Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : Montée de Benoît Hamon dans les sondages, Arnaud Montebourg n’est pas inquiet

Arnaud Montebourg semble accumuler les mauvaises nouvelles, pourtant, il reste serein. Le candidat à la primaire de la gauche, gentiment talonné par Benoît Hamon dans les derniers sondages, ne semble montrer aucun signe d’inquiétude, selon nos confrères d'RTL.

En toute confiance. Sale temps pour Arnaud Montebourg. Mardi 3 janvier, Guy Bedos a finalement renoncé à présider le comité de soutien du candidat à la primaire de la gauche. Pourtant la veille, l’humoriste avait semblé accepter la proposition. Mais sur le plateau de C à vous le 5 janvier dernier, il estimait ne pas "se sentir légitime." Guy Bedos a néanmoins annoncé qu’il soutenait toujours l’ancien ministre du redressement productif. Autre coup dur jeudi 5 janvier, son ex-compagne, Audrey Pulvar, s’affichait au côté de Jean-Luc Mélenchon en vue de la prochaine présidentielle. Pas de quoi entamer le moral d’Arnaud Montebourg ?

Arnaud Montebourg se montre serein à quelques jours du premier tour de la primaire à gauche

Pourtant, selon un sondage Harris Interactive, Manuel Valls arriverait largement en tête avec 43 % des votes au premier tour de la primaire de la gauche. Arnaud Montebourg ne se placerait qu’en seconde position avec 25% suivi de près par Benoît Hamon à 22%. Et il faut dire que depuis plusieurs semaines, l’ancien ministre de l’Éducation nationale connait une forte progression : onze points de plus par rapport à une étude menée en décembre dernier. Une  percée de Benoît Hamon qui ne semble néanmoins pas beaucoup effrayer Arnaud Montebourg. A nos confrères d’RTL, il confie : "Ça m’arrange, ça me fait un socle, ça m’amène des gens qui ne seraient pas venus." Le candidat du "Made in France" se montre également confiant au sujet du prochain scrutin, estimant que ceux qui avaient voté pour lui à la primaire de la gauche en 2011 se déplaceront à nouveau.

Primaire à gauche : Montée de Benoît Hamon dans les sondages, Arnaud Montebourg n’est pas inquiet
Arnaud Montebourg ne s’inquiète pas de la nette montée de Benoît Hamon dans les sondages / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News