Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : quand Jean-Christophe Cambadélis ironisait sur "l’équipe de foot" de la droite

En février dernier, le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis se moquait du nombre élevé de candidats à la primaire de la droite et du centre, les comparant à "une équipe de football". Ils n’étaient que sept. En janvier, ils seront probablement neuf à concourir à gauche.

Il aurait peut-être dû s’abstenir. Invité sur France Info en février dernier, Jean-Christophe Cambadélis a critiqué la multiplication des candidatures pour la primaire de la droite et du centre. Selon le premier secrétaire du PS, ce serait facteur d’ "émiettement". Vraiment ? Jeudi 15 décembre, pas moins de neuf candidats ont déposé leur dossier auprès du comité d’organisation du scrutin.

"Ils sont sept, ils vont bientôt être dix, si ce n’est onze. C’est équipe de foot, ce n’est plus une primaire !" a donc ironisé le premier secrétaire du parti, le 15 février dernier. Dix mois plus tard, le voilà pris à son propre jeu. A gauche, ils seront neuf soit deux de plus qu’à droite.  A savoir : Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Gérard Filoche, Jean-Luc Bennahmias, François de Rugy, Sylvia Pinel, Vincent Peillon et Fabien Verdier.

Trois candidats écartés, un renoncement et deux invitations 

Neuf est un chiffre bien faible comparé au nombre de candidats qui avaient prévu de participer à la primaire de la gauche. Quelques jours avant la clôture des dépôts de candidatures, jeudi 15 décembre, la sénatrice de Paris Marie-Noël Lienemann a annoncé sa décision de se retirer. Quant à Paul Larrouturou, Sébastien Nadot et Bastien Faudot, tous les trois ont été écartés du scrutin par ses organisateurs.

D’un autre côté, Jean-Christophe Cambadélis n’a cessé d’inviter les candidats Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon à participer à la primaire. Tous les deux ont refusé.

Pour connaître enfin le  nombre exact de candidats, il faudra attendre encore 24 heures puisque la haute autorité annoncera les finalistes, ce samedi 17 décembre.

Primaire à gauche : quand Jean-Christophe Cambadélis ironisait sur « l’équipe de foot » de la droite
En février dernier, le premier secrétaire du PS ironisait sur les sept candidats à la primaire de la droit. A gauche, ils seront probablement neuf. / ©maxppp
Ajouter un commentaire