Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : qui sont les sept candidats ?

Pour cette primaire de la gauche en vue de l'élection Présidentielle de 2017, ils sont désormais sept à s'affronter les 22 et 29 janvier prochain.

La campagne de la primaire de la gauche s'est officiellement lancée après plusieurs semaines d'attente. La Haute autorité des primaires citoyennes a annoncé ce samedi 17 décembre qu'il y aura sept candidats : Jean-Luc Bennahmias, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Sylvia Pinel, François de Rugy et Manuel Valls.

Comme pour la primaire de la droite et du centre, trois débats télévisés seront organisés pour affronter les candidats  : le 12, 15 et 19 janvier 2017. Alors que les scrutins de la primaire auront lieu les 22 et 29 janvier, retour sur les candidats qui animeront les débats ces prochaines semaines.

Benoît Hamon, député des Yvelines

Âgé de 49 ans, l'ancien ministre de l'Education nationale, Benoît Hamon s'était porté candidat à la primaire de la gauche depuis août dernier. Le député des Yvelines, figure de la fronde du Parti socialiste, entend jouer un rôle de rassembleur de l’aile gauche du PS.

Alors qu'il espère bien devenir la surprise de la primaire comme François Fillon, l'ancien ministre entame désormais un bras de fer avec concurrents, notamment avec son programme : "partage du temps de travail", la "révolution numérique" ou encore la "taxe sur les robots".

Arnaud Montebourg, ancien ministre de l'Economie

Arnaud Montebourg, 54 ans, ancien ministre le plus critique du mandat de François Hollande, et adepte du "made in France", propose quant à lui l'instauration d'un mandat présidentiel unique de sept ans non renouvelable. L'objectif pour lui de mettre fin à "l'affaiblissement de nos institutions". L'ancien avocat à la Cour d'appel de Paris est aussi un fervent défenseur de la VIème République.

Vincent Peillon, député européen

Vincent Peillon, 56 ans, ancien ministre de l'Education nationale, et actuel député européen souhaite incarner le rassemblement et la responsabilité dans une primaire de gauche. L'annonce de son entrée dans la course, dans les derniers instants, suscite quelques rumeurs. Dont une selon laquelle Martine Aubry aurait voulu mettre un candidat de plus dans les pattes de Manuel Valls. La maire de Lille avait finalement démenti ces accusations.

Sylvie Pinel, députée de Tarn-et-Garonne

La présidente du Parti radical de gauche, Sylvie Pinel, âgée de 39 ans s'était finalement déclarée candidate à la primaire de la Belle Alliance Populaire. "Je regrette parfois les divisions de la gauche. J'ai toujours fait passer l'unité de la gauche de gouvernement avant mes ambitions personnelles", avait-elle déclaré.

Elue députée de Tarn-et-Garonne en 2007, Sylvie PInel est investie dans la campagne de François Hollande en 2012. La jeune députée est nommée en mai à l'artisanat, au commerce et au tourisme. En avril 2014, il remplacera Cécile Duflot en tant que ministre du logement.

Manuel Valls, ancien Premier Ministre

Manuel Valls, âgé de 54 ans, se présente cette fois-ci avec le costume de Premier Ministre. En 2011, l'ancien premier ministre avait recueilli 5,6 % des voix. Il avait aussi apporté son soutien à François Hollande. Cette fois, la primaire risque d'être tout autre pour lui.

Il incarne aussi la gauche gouvernementale. Il devra assumer son bilan, mais aussi le bilan de François Hollande avec un mot d'ordre : "Faire gagner tout ce qui nous rassemble".

Jean-Luc Bennahmias, Président du Front Démocrate

Jean-Luc Bennahmias, Président du Front Démocrate, député européen et âgé de 62 ans, se définit comme progressiste. Alors qu'il plaide pour la légalisation du cannabis, il soutient aussi l'idée d'un budget européen et d'un revenu minimum universel.

François de Rugy, député et Président du Parti écologiste

Diplômé de Sciences-Po, le député de Loire-Atlantique se présente comme le candidat écologiste de la primaire, malgré ses désaccords avec Europe-Ecologie Les Verts. En effet, il avait quitté en août 2015 le parti pour des désaccords avec la ligne du gouvernement de Cécile Duflot. Peu médiatisé, il est malgré tout soutenu par deux ministres : Emmanuelle Cosse et Barbara Pompili.

Primaire à gauche : qui sont les sept candidats ?
Pour cette primaire de la gauche en vue de l'élection Présidentielle de 2017, ils sont désormais sept à s'affronter les 22 et 29 janvier prochain. / ©maxppp
Ajouter un commentaire