Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : Ségolène Royal moque le manque de cohérence de Manuel Valls en matière d’écologie

Invitée des 4 Vérités ce 4 janvier, Ségolène Royal a moqué le manque de cohérence entre les promesses de Manuel Valls en matière d’écologie et ses actes comme Premier ministre. La ministre de l’Écologie a aussi ironisé sur la proximité du slogan de Valls avec celui qu’elle avait utilisé pour sa campagne présidentielle de 2007.

Ségolène Royal ne sait pas encore pour qui elle ira voter à la primaire de la gauche, mais il est peu probable que ce soit pour Manuel Valls. Passant en revue les programmes des différents candidats de la Belle alliance populaire, la ministre de l’Écologie, qui "ne demande qu’à être convaincue", a regretté sur France 2 que plusieurs enjeux majeurs ne soient pas, ou peu abordés.

Elle a évoqué pêle-mêle la question climatique, l’Europe, la protection des libertés face aux réseaux sur Internet… "Il fait un peu d’écologie quand même Manuel Valls ?" rebondit alors Caroline Roux en énumérant quelques propositions de l’ancien Premier ministre et candidat à la primaire de la gauche (regroupement de l’écologie, de l’industrie et de l’énergie dans un même ministère, création d’un million de logements rénovés par an…).

Rire gêné

Des positions qui ne convainquent visiblement pas Ségolène Royal. Elle part d’un rire gêné avant de rétorquer : "Vous savez, dans la vie politique, je crois qu’il faut de la cohérence entre ce qui est dit et ce qui est fait. Les responsables politiques doivent être jugés sur leurs actes avant d’être jugés sur leurs promesses."

Déjà un peu plus tôt, la ministre, qui s’est régulièrement affrontée au gouvernement avec Manuel Valls sur le dossier de Notre-Dame des Landes, avait ironisé sur la proximité du slogan choisi par Valls ("Une république forte, une France juste") avec le slogan qu’elle avait elle-même utilisé lors de la campagne présidentielle de 2007 ("Plus juste, la France sera plus forte").

Inversion des concepts

"Ça veut dire que les bonnes idées sont durables. Quand elles sont bonnes, elles appartiennent à tout le monde", a-t-elle souri avant de relever "l’inversion des concepts" entre le slogan de Valls et le sien. "Je pense que la France est forte quand elle est juste et qu’une France forte n’a jamais garanti la justice."

Primaire à gauche : Ségolène Royal moque le manque de cohérence de Manuel Valls en matière d’écologie
Pour Ségolène Royal, le candidat Valls n'est pas cohérent sur l'écologie avec l'ancien Premier ministre Valls. / ©France 2
Ajouter un commentaire