Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : soupçons de triche, internautes achetés, couacs sur les chiffres, les polémiques s'accumulent

Selon une information de Buzzfeed, des internautes auraient été payés pour booster le nombre de clics sur le site de la primaire à gauche. Une nouvelle polémique qui naît après celle du "bug informatique" qui avait gonflé artificiellement le chiffre de la participation.

Rien ne va plus au Parti Socialiste. Son image était déjà détériorée depuis plusieurs mois. Seulement, sa dérive s'est accentuée lors du premier tour de la primaire de la gauche. Face à une participation très faible au Parti Socialiste, la Haute Autorité a été soupçonnée d'avoir voulu gonfler les chiffres. Le problème, c'est qu'une première polémique en cache peut-être une autre. Selon les informations de Buzzfeed, des internautes auraient été payés pour booster les clics sur le site de la primaire à gauche : lesprimairescitoyennes.fr

Comme l'indique un post Facebook sur Parti Socialiste, le site aurait eu pas moins de 1,3 million de clics. Et comme le disait Martine Aubry en 2011 pour attaquer François Hollande : "quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup". En réalité, nos confrères de Buzzfeed affirment que "Value Your Network", a permis de mettre en relation le site du Parti Socialiste avec des internautes pour diffuser sur les réseaux sociaux des liens sponsorisés. La société aurait alors passé un contrat avec une agence de communication en lien avec les organisateurs de la primaire. Les captures d'écran de Buzzfeed indiquent que le revenu par clic peut aller de 35 à 70 centimes d'euro, dans une limite totale de 50 à 60 euros.

La polémique enfle sur le vrai chiffre de la participation

En cause, les résultats définitifs publiés lundi 23 janvier sur le site officiel de la primaire. Environ 350.000 voix supplémentaires avaient été comptabilisées et réparties sur l'ensemble des sept candidats sans modifier leur score, et entre autre leur pourcentage.

Interrogé par Libération sur cette manipulation évidente, Christophe Borgel, président du comité d’organisation de la primaire a une autre explication : "Il y a eu un bug, rien de plus. Et c’est un peu de ma faute. Il y avait beaucoup de pression autour du niveau de participation. J’ai demandé à ce que les résultats soient actualisés au plus vite. Et, effectivement, on a appliqué au nouveau total de votants les pourcentages de la veille".

Primaire à gauche : soupçons de triche, internautes achetés, couacs sur les chiffres, les polémiques s'accumulent
Selon une information de Buzzfeed, des internautes auraient été payés pour booster le nombre de clics sur le site de la primaire à gauche. / ©maxppp
Ajouter un commentaire