Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : le troisième débat va-t-il faire mieux que les deux premiers ?

Après deux débats qui n’ont pas passionnés les foules, les candidats de la primaire de la gauche vont-ils faire mieux ? L’enjeu est grand à trois jours du premier tour. En tout cas, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Jean-Luc Bennahmias et les autres ont peaufiné leurs stratégies pour espérer convaincre.

Pression. Les sept candidats de la primaire de la gauche feront- ils mieux que les 12 et 15 janvier derniers ? Sylvia Pinel, Arnaud Montebourg, Jean-Luc Bennahmias, Benoît Hamon, Manuel Valls, François de Rugy et Vincent Peillon n’avaient pas convaincu les téléspectateurs. Et si Benoît Hamon tirait son épingle du jeu – selon les sondages – et que Jean-Luc Bennahmias faisait le buzz, les candidats  enregistraient des audiences moins élevées que leurs prédécesseurs de la droite et du centre.

Entre les deux premiers débats, les téléspectateurs ont fui leurs écrans. Comme le rapporte Le Parisien, jeudi dernier, le premier débat avait réuni 3,8 millions de personnes. Dimanche soir, ils n’étaient plus que 1,75 million devant leurs télés. À titre de comparaison, lors du deuxième débat pour la primaire de la droite et du centre, 2,9 millions de téléspectateurs avaient suivi les passes d’armes entre Nicolas Sarkozy, François Fillon, Alain Juppé et les autres. Le deuxième débat de la primaire de la Belle Alliance Populaire était retransmis sur BFMTV et I Télé à partir de 18h et avait été largement dépassé par les JT de TF1, France 2, France 3 et M6.

Un troisième débat décisif pour les candidats

Pour ce troisième débat, intitulé "L’heure du choix", les candidats ont peaufiné leurs stratégies.  "Je crois que beaucoup de Français vont se déterminer dans la dernière ligne droite, quelques heures avant le scrutin. Le dernier débat est donc essentiel et c’est pour cette raison qu’il faut prendre du relief avec des propositions concrètes", déclare à ce sujet Philippe Baumel de l’équipe d’Arnaud Montebourg à Europe 1. Quant à Manuel Valls, si l’ex-Premier ministre n’a pas aimé sa prestation dimanche soir, il ne compte plus se laisser faire. "J’aurais dû me révolter davantage, c’est là que je suis bon. Plus question de me laisser cibler sans répondre !", aurait déclaré l’ancien chef du gouvernement à un proche. Vincent Peillon compte bien, lui, "faire péter le théâtre d’ombre" comme il l’a confié à Europe 1.

Ce dernier débat est l’occasion pour les candidats de convaincre une dernière fois et d’espérer par là une participation maximum au premier tour de la primaire qui aura lieu dimanche 22 janvier. 

Primaire à gauche : le troisième débat va-t-il faire mieux que les deux premiers ?
Les candidats de la primaire de la gauche ont pour la dernière fois l’occasion de s’illustrer dans le débat / ©Capture d'écran France 2
Ajouter un commentaire
Breaking News