Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : Vincent Peillon bientôt candidat ? Martine Aubry dément toute implication

Vincent Peillon devrait annoncer ce week-end sa candidature à la primaire de la gauche. L’ancien ministre de l’Éducation nationale, aujourd’hui député européen, aurait été sollicité par l’entourage de Martine Aubry pour contrer Manuel Valls. La maire de Lille a démenti toute implication.

Qui pour mettre des bâtons dans les roues à Manuel Valls ? Depuis que le désormais ex-Premier ministre s’est lancé dans la course à la primaire de la gauche, la résistance s’organise au sein du Parti socialiste autour de Martine Aubry. C’est du moins ce que rapporte Le Point selon qui la maire de Lille chercherait par tous les moyens à lancer un candidat crédible pour s’opposer à Manuel Valls.

Martine Aubry s’est cependant défendue auprès de l’AFP de toute implication dans la candidature de Peillon : "Je lis pour la deuxième fois ces derniers jours dans la presse (...) que j'aurais sollicité Vincent Peillon pour se présenter à la primaire de la gauche, a-t-elle déclaré. Je tiens simplement à dire que je n'en ai jamais eu l'intention et que je n'ai eu aucun contact avec lui directement ou indirectement."

Un démenti qui ne convainc pas vraiment. Martine Aubry, qui a toujours eu la dent dure envers Manuel Valls, ne souhaitait pas s’engager elle-même dans la primaire. Elle aurait donc sollicité Christiane Taubira, Anne Hidalgo, Najat Vallaud-Belkacem, Marisol Touraine ou encore Stéphane Le Foll pour affronter Valls. Mais aucun des pressentis ne se sentant les épaules, la maire de Lille serait « allée chercher » Vincent Peillon dans sa retraite du Parlement européen.

Vincent Peillon est resté discret depuis deux ans  

Non reconduit à son poste de ministre de l’Éducation nationale au moment de la prise de fonction de Manuel Valls comme Premier ministre en avril 2014, l’eurodéputé s’est fait discret depuis lors. Il n’a rien posté sur son compte Twitter depuis le 23 mai 2014 et a pris le temps de publier un roman cette année, Aurora (Stock). Philosophe et historien de formation, il est aussi devenu professeur associé de l’université suisse de Neufchâtel et rien ces derniers jours ne laissait présager son intention de se lancer dans la primaire.

Candidat de la synthèse socialiste

Sauf que le renoncement surprise de François Hollande a rebattu les cartes et réveillé le fort courant anti-Valls au sein d’un Parti socialiste qui refuse d’avance d’être dominé par l’aile droite qu’incarne l’ancien Premier ministre.

Vincent Peillon sera-t-il l’homme providentiel de la gauche, le "centriste du PS" capable de rassembler les Hollandais orphelins de leur leader disparu ? Face à un Montebourg et un Hamon qui incarnent l’aile gauche mais a priori pas en mesure de contester la victoire à Manuel Valls, il manquait un candidat de la synthèse. Ce sera donc Vincent Peillon.

Le nombre de candidats explose

À mesure que la date limite de dépôt des dossiers approche (le 15 décembre), les candidats à la primaire de la gauche sont de plus en plus nombreux. Ce 7 décembre, le souverainiste Bastien Faudot, porte-parole du MRC, s’est déclaré. Dans le même temps la présidente du Parti radical de gauche Sylvia Pinel qui voulait d’abord se présenter hors primaire veut maintenant s’engager dans La belle alliance populaire.

Avec Manuel Valls, Gérard Filoche, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Marie-Noëlle Lienemann, Jean-Luc Bennhamias, François de Rugy, Pierre Larrouturou, Bastien Faudot, Sylvia Pinel et maintenant Vincent Peillon, cela porterait donc à 11 le nombre de concurrents engagés. Reste à savoir combien auront été en mesure de remplir les conditions pour déposer leur candidature en bonne et due forme.

Primaire à gauche : Vincent Peillon bientôt candidat ? Martine Aubry dément toute implication
Vincent Peillon devrait officialiser sa candidature à la primaire de la gauche avant la fin de la semaine / ©maxppp
Ajouter un commentaire