Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : Vincent Peillon "malheureux" par le contenu des débats

Vincent Peillon était l'invité du mouvement des jeunes socialistes (MJS) ce samedi 14 janvier. Dans son discours, le candidat à la primaire de gauche s'est dit "assez malheureux de ce qu'il se passe dans cette primaire".

Vincent Peillon est déçu par le contenu de la primaire. Face à la convention du mouvement des jeunes socialistes (MJS), Vincent Peillon s'est dit "assez malheureux" du contenu du premier débat de la primaire de la gauche. Plus offensif, le candidat a critiqué les positions des candidats socialistes et particulièrement celle de Benoît Hamon.

"Imaginez face à Fillon, dire oui, nous les socialistes on ne croit plus à la croissance, l'emploi va se détériorer, on va donc donner un revenu à tout le monde qui va coûter 400 milliards et pour ça on va taxer les robots. On n'est pas sur les vrais sujets, on est sur des choses dont on sait qu'on ne les fera pas", déclare l'ancien ministre de l'Education nationale.

Vincent Peillon compte bien défendre son bilan en tant que ministre de l'Education nationale, mais aussi assumer le bilan du Parti Socialiste : "Pour la première fois, nous avons inscrit au coeur du système éducatif français la question de l'égalité".

"On est dans une période où l'extrême droite, qui en raison de la crise sociale a attiré à elle les couches populaires, inscrit à l'agenda de la nation les thèmes qui sont les siens, et en particulier ce thème permanent de la haine de l'autre"

Vincent Peillon a le soutien de Alain Vidalies

Plus tôt dans la matinée (samedi 14 janvier), Vincent Peillon a reçu le soutien d'Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux transports. Ce soutien est très important pour le candidat de la primaire de gauche. En effet, il est l'un des très rares membres du gouvernement à choisir Vincent Peillon. Il a affirmé : "Ma position est claire, je suis solidaire de l'action menée pendant tout le quinquennat. J'étais au soutien de François Hollande mais aujourd'hui la situation est différente".

Primaire à gauche : Vincent Peillon
Vincent Peillon était l'invité du mouvement des jeunes socialistes (MJS) ce samedi 14 janvier. Dans son discours, le candidat à la primaire de gauche s'est dit "assez malheureux de ce qu'il se passe dans cette primaire". / ©maxppp
Ajouter un commentaire