Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Primaire de la droite – Le Débat : Nicolas Sarkozy et Laurence Ferrari, retour sur une relation trouble

Depuis plusieurs années, une rumeur persistante prête à Laurence Ferrari une relation avec l’ancien Président. Ce mercredi 3 novembre, Nicolas Sarkozy et la journaliste se retrouveront face à face pour le deuxième débat de la primaire de la droite et du centre.

Dès 2005, Nicolas Sarkozy aurait ardemment milité pour placer la journaliste à la tête du journal de 20h, alors tenu par Claire Chazal. Dans leur livre TF1 : Coulisses, secrets, guerres internes, les journalistes Aude Dassonville et Jamal Henni rapportait son envie de voir Laurence Ferrari prendre du galon. ‘’Je ne comprends pas que TF1 n’ait toujours pas pris Ferrari au 20 heure’’, déplorait-il. En 2008, en plein mandat de Nicolas Sarkozy, Laurence Ferrari était finalement propulsée sur la tranche horaire.

Ce qui n’a pas manqué d’alimenter la rumeur d’une supposée liaison entre la journaliste et l’homme d’État. Dans un autre livre, Les Amazones de la République, de Renaud Revel, les rumeurs se faisaient de plus en plus insistantes. La journaliste Anne Fulda ne se privait pas non plus de lancer une référence explicite à Laurence Ferrari. ‘’En restant dix-huit mois aux côtés de Nicolas Sarkozy, j’ai gagné un billet d’humeur dans les colonnes du Figaro, quand d’autres, qui l’ont fréquenté deux mois, ont hérité d’un JT’’. Un ‘’mythe’’ pour Laurence Ferrari. ‘’C’est un mythe récurrent. Les rumeurs font partie des côtés désagréables de la vie d’une personne publique. Mais cela ne m’atteint pas : j’ai appris à vivre avec’’, déclarait-t-elle.

Un deuxième débat plus offensif pour les candidats

Ce mercredi 3 novembre, Laurence Ferrari sera aux côtés de Ruth Elkrief pour interroger les sept candidats de la primaire de la droite et du centre lors de leur deuxième grand débat. Retransmis en direct sur BFM TV et Itélé, malgré une grève reconduite pour la 19ème journée consécutive, le débat sera découpé en trois parties : questions d’actualités pour la première partie puis questions sur des sujets de fond dans les deux dernières. Terrorisme, éducation, délinquance, Europe, …  Cette deuxième soirée de débats devraient laisser place à plus d’affrontements que la première, où les candidats étaient restées relativement prudents dans leurs déclarations, à l’exception notable de Nicolas Sarkozy et Alain Juppé qui s’étaient violemment affrontés sur la question de la burqa. 

Laurence Ferrari et Nicolas Sarkozy
Retour sur les relations parfois troubles de Laurence Ferrari et Nicolas Sarkozy / ©maxppp
Ajouter un commentaire