Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Primaire EELV – Le débat : Pour Michèle Rivasi et Yannick Jadot, Cécile Duflot est ‘’une victime collatérale’’ de François Hollande

Le dernier débat de la primaire écologiste s’est tenu ce mardi soir sur Europe 1. L’occasion pour Yannick Jadot et Michèle Rivasi de revenir sur la défaite surprise de Cécile Duflot qui a ‘’payé le prix’’ du quinquennat Hollande. L’ancienne ministre, elle, est aux abonnés absents depuis le soir de sa défaite.

Difficile de passer une heure de débat entre Michèle Rivasi et Yannick Jadot sans évoquer la défaite, surprise, de Cécile Duflot, éjectée dès le premier tour de la primaire écologiste. Les deux candidats sont d’accord : Cécile Duflot a ‘’payé le prix’’ du quinquennat de François Hollande. ‘’C’était peut-être une victime collatérale du gouvernement. Je crois que d’avoir participé à un gouvernement qui n’a pas respecté ses engagements : l’écotaxe, la fermeture des centrales, la taxe sur les centrales thermiques, eh bien elle en a payé les frais’’, insiste Michèle Rivasi.

L’argument n’est pas nouveau, au lendemain de l’élimination de Cécile Duflot, Yannick Jadot affirmait lui aussi qu’elle payait ‘’très injustement sa participation au gouvernement’’. Un tribu que Michèle Rivasi promet aux autres ministres de François Hollande. ‘’Moi j’attends les prochains ministres qui vont être grillés. Parce que François Hollande est en train de griller ses ministres !’’, tempête l’ancienne directrice de Greenpeace.

‘’On veut quelqu’un d’intègre’’

Michèle Rivasi a profité de ce débat pour rappeler que sa victoire au premier tour, personne ne l’attendait. ‘’La grosse surprise, je crois de ce premier tour, c’est le fait que je sois là, que Michèle Rivasi soit là !’’. ‘’Je sentais une dynamique incroyable’’ assure la candidate.  Et Michèle Rivasi d’expliquer que la défaite de Cécile Duflot s’explique par son manque d’authenticité, voire d’intégrité. ‘’C’était les militants qui étaient sorti du parti qui disaient ‘on veut quelqu’un d’intègre, qui est toujours avec nous sur le terrain et qui porte nos combats’, vous voyez cette authenticité dont je parlais tout à l’heure’’, rapporte-t-elle. Et si Michèle Rivasi reconnaît avoir entendu ‘’très peu de gens’’ dire qu’ils allaient ‘’voter pour Cécile Duflot’’ c’est ‘’peut-être dû à ce décalage d’être à l’Assemblée nationale et d’avoir perdu un peu le contact avec le terrain’’.

Voilà qui devrait faire plaisir à Cécile Duflot, totalement disparue de la scène médiatique depuis sa défaite le 19 octobre dernier. D’après Yannick Jadot et Michèle Rivasi leurs appels et textos sont restés sans réponse depuis le soir du premier tour. Le temps de digérer, sans doute…

François Hollande - Cécile Duflot
Primaire EELV : Cécile Duflot aurait payé le prix du quinquennat de François Hollande selon Yannick Jadot et Michèle Rivasi / ©maxppp
Ajouter un commentaire