Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire de la gauche : François Hollande ‘’va tout faire pour pousser le PS à soutenir Emmanuel Macron’’

Face à la faible mobilisation des électeurs de gauche à la primaire de la Belle Alliance Populaire, un intime de François Hollande suggère que le chef de l’État pourrait jouer des coudes en coulisses pour forcer le Parti socialiste à soutenir Emmanuel Macron.

Depuis sa décision de ne pas briguer un second mandat, François Hollande se tient à bonne distance de la primaire de la gauche. La faute à un scrutin taillé sur mesure pour le Président sortant, le vote de la Belle Alliance Populaire peine à séduire les électeurs. Et François Hollande lui-même. Après s’être ostensiblement montré à la dernière de Michel Drucker le soir du premier débat télévisé et avoir mis plus de 10 000km entre lui et Paris le dimanche du premier tour, le chef de l’État a prévu d’assister ce dimanche 29 janvier, jour du deuxième tour, à la finale des handballeurs Français. "Il ne votera pas et ne s’est pas exprimé dans l’entre-deux tours, fait savoir l’Elysée citée par le JDD. À partir du moment où il a décidé de ne pas être candidat, ce n’est pas pour remettre les mains dans le cambouis de la primaire, a fortiori quand on voit comment ça se passe".

En effet, François Hollande aurait même lâché un "tout ça pour ça" en constatant le score de son ancien ministre de l’Économie, Arnaud Montebourg, qui l’a vertement attaqué et menacé de se présenter hors primaire s’il venait lui-même à rentrer en campagne. "Ça restera une énigme…" moque encore le chef de l’État. 

François Hollande prêt à rallier Emmanuel Macron ?

Alors qu’au gouvernement, chacun promet "d’œuvrer au rassemblement des socialistes, quel que soit le candidat" qui sortira vainqueur ce dimanche 29 janvier, des proches de François Hollande se prêtent à de tout autres scénarios. Parmi lesquels celui d’un soutien affiché du chef de l’État à Emmanuel Macron. L’hypothèse a déjà été évoquée à plusieurs reprises, à plus fortes raisons si le candidat désigné par la primaire de la gauche peine à engranger une véritable dynamique, notamment en raison d’une faible participation des électeurs. "Hollande va tout faire pour pousser le PS à être soutien de Macron pendant la présidentielle", souffle un intime du Président dans le JDD. La question du retrait du candidat socialiste face à Jean-Luc Mélenchon ou Emmanuel Macron, est bien là.

À moins qu’un autre revirement de situation vienne bouleverser le jeu politique : et si François Hollande se lançait à nouveau dans la course ? L’hypothèse est peu vraisemblable, il n’empêche qu’elle suscite de l’intérêt. Le Président de la République ne cache plus ses "regrets" d’avoir annoncé, trop tôt, son renoncement. L’échec annoncé de Manuel Valls y est pour beaucoup. "Hollande va se dire que si ça continue comme ça, la possibilité d’un retour n’est pas exclue", glisse ce même ténor du PS. "Hollande avait perdu sa bonne étoile, mais on se demande si il n’est pas en train de la récupérer. Hollande est un animal politique, il analyse la situation… et il voit que le scénario existe", ajoute-t-il encore. Prudence toutefois, les derniers mois ont prouvé à plusieurs reprises que les électeurs boudent les revenants…

Emmanuel Macron - François Hollande
Selon un proche, François Hollande pourrait manœuvrer pour que le PS soutienne Emmanuel Macron / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News