Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

La primaire de la gauche s'annonce moins populaire que celle de droite, et les socialistes le savent bien

À trois semaines du premier tour de la primaire de la gauche, les derniers détails du scrutin s'organise. Premier état de fait: les socialistes attendent une mobilisation nettement moins importante que pour la primaire de la droite et du centre.

4 millions de personne, 4,4 au second tour, c'est le nombre d'électeurs ayant participés à la primaire de la droite et du centre les 20 et 27 novembre dernier. Au total, ce sont plus de 10 000 bureaux de vote qui avaient été installé sur tout le territoire et quelque 60 000 français de l'étranger appelés aux urnes. Un succès retentissant pour la première primaire organisée par la droite et une légitimité bien installée dans son camp pour le vainqueur, François Fillon.

 

La gauche attend ses électeurs

 

La gauche, elle, voit les choses nettement moins en grand. Des 9 000 bureaux de vote installé pour sa primaire en 2011, n'en subsistera plus que 7500. Les plus optimistes parient sur une participation d'1,5 million d'électeurs. Arnaud Montebourg compte notamment sur l'envie des Français de s'investir dans la vie politique, conforté par le succès de la primaire à droite. ''Il y a une soif de politique dans le pays et je suis frappé de voir que les électeurs lisent les programmes'', se rassurait-il auprès du Parisien ce mardi. La gauche paiera-t-elle le prix de ses divisions dans les urnes, au risque de voir le PS imploser ? Rendez-vous les 22 et 29 janvier prochain.

Primaire à gauche : neuf candidats ont déposé leur candidature
La primaire de la gauche s'annonce moins populaire que la droite / ©maxppp
Ajouter un commentaire