Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Les propos de Ségolène Royal sur Fidel Castro sont "honteux", condamne Marion Maréchal-Le Pen

Marion Maréchal-Le Pen est revenue, sur BFMTV ce dimanche 4 décembre, aux propos polémiques de Ségolène Royal. La ministre de l'Ecologie avait défendu les accusations à l'encontre de Fidel Castro.

La sortie polémique du week-end revient à Ségolène Royal. La ministre de l'Ecologie, numéro trois du gouvernement, est intervenue sur la carrière politique de Fidel Castro depuis Cuba ce dimanche 4 décembre. Elle devait remplacer François Hollande pour assister aux funérailles publiques de l'ancien président de la République cubaine. En désignant l'homme de "monument historique", elle a aussi rejeté toutes les accusations de violations des droits de l'homme. Dans le même temps, elle avait affirmé que "beaucoup de désinformations" avaient été créées autour du personnage de Fidel Castro. Ségolène Royal demande alors qu'on lui fournisse les preuves d'une réelle existence de prisonniers politiques sous le régime cubain "Eh bien, fournissez-moi des listes de prisonniers politiques", a-t-elle déclaré aux journalistes présents surplace.

Face à ces phrases polémiques, la député du Front National Marion Maréchal-Le Pen était l'invitée de BFMTV le 4 décembre et en a profité pour vivement critiquer sa confrère du Parti Socialiste. "Quelle honte qu'une ministre, troisième femme du gouvernement, fasse l'apologie sans nuance de ce dictateur qui a fait 100.000 morts", déplore la député FN du Vaucluse.

L'inconsistance de cette gauche

Marion Maréchal-Le Pen continue ensuite de réprimander Ségolène Royal en estimant que "des milliers de personnes ont fui ce pays" et certains sont "morts en tentant de le fuir". Selon elle, cette sortie de route montre "l'inconsistance de cette gauche sur le plan idéologique et de leur mauvaise foi."

Comme de nombreux politiciens comme Thierry Mariani, parti Les Républicains, qui avait annoncé sur Twitter : "Plus jamais de leçon de la "Gôôôche" sur les droits de l'homme, après l'éloge de Castro par un ministre socialiste!!!", Marion Maréchal-Le Pen tire la même conclusion au micro de BFM : "'Au moins, demain ils viendront pas nous faire des leçons sur les droits de l'homme. C'est le moins qu'on puisse dire".

Les propos de Ségolène Royal sur Fidel Castro sont
Marion Maréchal-Le Pen est revenue, sur BFMTV ce dimanche 4 décembre, aux propos polémiques de Ségolène Royal. La ministre de l'Ecologie avait défendu les accusations à l'encontre de Fidel Castro. / ©maxppp
Ajouter un commentaire