Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Remaniement : Manuel Valls cède sa place à Bernard Cazeneuve ‘’Il n’y a pas d’enfer à Matignon’’

Bernard Cazeneuve est officiellement Premier ministre pour les cinq derniers mois du quiquennat de François Hollande. Sur le perron de Matignon, Manuel Valls lui a cédé sa place en vantant les mérites de la ‘’Maison Matignon’’.

Le lendemain de l’annonce de sa candidature à la primaire de la gauche, Manuel Valls a officiellement quitté ses fonctions de Premier ministre. Il a remis ce mardi matin sa démission, ainsi que celle de son gouvernement, à François Hollande, laissant un siège libre à Matignon. Décidé par le chef de l’État, c’est Bernard Cazeneuve qui reprendra la casquette du Premier ministre jusqu’à la fin du quinquennat, dans 5 mois. Sur le perron de Matignon, Manuel Valls et l’ancien ministre de l’Intérieur ont échangé leur place.

Dans un discours sobre, Manuel Valls ‘’Matignon, c’est une belle et grande maison au service de la France et des Français’’, a salué l’ancien Premier ministre lors de la passation de pouvoir. Il retient une ‘’belle aventure’’ de ces 32 mois passés à Matignon. ‘’Pendant ces 32 mois, j’ai mis mon énergie, mon amour de la France, mon engagement auprès des Français au service de ce pays que j’aime tant. J’ai été un Premier ministre heureux. Il n’y a pas d’enfer à Matignon’’, a-t-il encore assuré, n’oubliant pas de souligner les ‘’moments difficiles, éprouvants’’ de son mandat.

Manuel Valls a ensuite vanter les mérites de son successeur, Bernard Cazeneuve. ‘’Je pars tranquille parce que je sais ce que j’ai à faire (…) mais je sais aussi qu’ici il y a un homme d’état, vous. Vous aimez la France, nous partageons le même idéal et je ne doute pas que dans cette fonction vous tiendrez l’état’’, a-t-il assuré. ‘’Vous êtes un frère, c’est rare en politique de pouvoir compter et de s’appuyer sur des hommes de qualité comme vous’’.

Bernard Cazeneuve reprend le flambeau de Manuel Valls

Après le discours de Manuel Valls, Bernard Cazeneuve a tenu à remercier son prédécesseur et ancien chef. ‘’Au moment où vous partez vers d’autres étapes, je voudrais vous dire à quel point j’ai été honoré de servir le République sous votre autorité’’. L’ancien ministre de l’Intérieur n’a pas manqué, lui non plus, de rappeler les moments difficiles de leurs mandats. ‘’Nous avons assistés à ces tragédies qu’ont été les attentats terroristes et nous avons vu que notre peuple dans l’épreuve demeurait debout. Ces épreuves que nous avons traversées ensemble ont rendu notre amour de notre pays encore plus grand’’, s’est-il ému.

Anticipant les critiques sur la durée express de son passage à Matignon, Bernard Cazeneuve a tenu à assurer qu’il ne perdrait pas un seul jour avant d’agir. ‘’Chaque jour est utile, chaque jour compte et nous utiliserons par conséquent tous ces jours, tous ces mois que nous avons devant nous pour donner de la force à la France pour relever les défis qui restent devant elle’’

Enfin, Bernard Cazeneuve a tenu à dire à Manuel Valls son ‘’indéfectible amitié, profond respect et très grande reconnaissance pour la manière dont nous avons travaillé ensemble et cela porte un nom et ça existe en politique : l’amitié’’.

 

Manuel Valls et Bernard Cazeneuve
Manuel Valls assure qu'il n'y a pas ''d'enfer à Matignon'' / ©maxppp
Ajouter un commentaire