Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Remaniement : Valérie Pécresse fustige la démission de Manuel Valls ‘’Ce n’est pas digne de lui’’ (Exclu)

Pour Valérie Pécresse, le renoncement de François Hollande est un aveu d’échec. La présidente de la région Île-de-France déplore également la démission de Manuel Valls à quelques mois de la fin du quinquennat.

Le 1er décembre, François Hollande a annoncé qu’il ne briguerait pas de second mandat. Face à une forte impopularité et la scission de son propre camp, le chef de l’État a considéré que sa candidature ne serait pas à même de rassembler largement son camp. À droite, le renoncement de François Hollande est un aveu d’échec. ‘’C’est l’annonce de son échec, c’est le constat de son échec, déplore Valérie Pécresse au micro de Non Stop Politique. C’est malheureusement le bilan d’un quinquennat raté, d’un quinquennat pour rien, un quinquennat qui aura malheureusement conduit à beaucoup de désillusions et beaucoup de colère pour les Français’’, dénonce-t-elle encore.

Manuel Valls passe à côté de l’intérêt général pour Valérie Pécresse

François Hollande sorti du paysage politique, la voie est ouverte pour Manuel Valls qui n’a pas caché ses ambitions présidentielles ces dernières semaines. ‘’Manuel Valls aura quitté le bateau pour suivre son aventure personnelle, ce n’est pas ma conception de l’État et de l’intérêt général’’, fustige encore Valérie Pécresse.

Démissionnaire de Matignon à cinq mois de la fin du quinquennat, Manuel Valls s’attire déjà les foudres de la droite. ‘’Manuel Valls a choisi de quitter le bateau, de voguer vers sa propre destinée, ce n’est pas à mon avis digne de lui mais bon, chacun sa conception de la politique…’’, ironise la présidente de la région Île-de-France. Depuis l’annonce de sa démission lundi soir, Manuel Valls est, sans surprises, violemment attaqué par la droite mais également très durement par la gauche. Pour Benoît Hamon, la candidature de l’ancien Premier ministre est ‘’la plus clivante qui soit’’. Verdict les 22 et 29 janvier prochain lors de la primaire de la gauche.

Alain Juppé : Valérie Pécresse justifie le mauvais score du candidat à la primaire
Valérie Pécresse juge indigne la démission de Manuel Valls / ©maxppp
Ajouter un commentaire