Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Renoncement de François Hollande: pour Emmanuel Macron, c’est "une décision courageuse"

Les réactions politiques se sont multipliées, jeudi 1er décembre, après l’annonce du président de la République François Hollande qu’il renonçait à être candidat à l’élection présidentielle de 2017. Pour son ancien ministre de l’Economie et également candidat, Emmanuel Macron, "c’est une décision courageuse et digne".

A gauche  comme à droite, on commente le choix que François Hollande a pris, ce jeudi 1er décembre. En direct depuis l’Elysée, le chef de l’Etat a annoncé sa décision de ne pas de présenter à l’élection présidentielle. Une première pour un président sortant dans l'histoire de la Ve République.

Invité de RTL, le fondateur du mouvement En Marche et candidat à l'élection présidentielle 2017 Emmanuel Macron a salué une "décision  courageuse et digne", tout soulignant qu’ "il avait toujours exprimé son respect à l’égard de la personne et de la fonction". "Je pense que c'est une décision qu'il a prise en conscience, qu'il a mûrie", a poursuivi l’ancien ministre de l’Economie de François Hollande. "Ce que le président de la République a annoncé aux Français est une décision éminemment difficile à exprimer. Il a lui même fait état de son bilan de la situation de la France et de tout ce qu'il y a fait avec aussi l'état des échecs relatifs et de ses regrets", a-t-il  ensuite ajouté.

Se refusant à commenter le bilan plutôt positif que tire François Hollande de son quinquennat, il a rappelé avoir  eu "des désaccords avec François Hollande. Je les ai exprimés, ils m’ont conduit à faire des choix que j’ai assumés et qui n’étaient pas faciles".

Quant à François Fillon, François Hollande a « admis avec lucidité son échec »

Le candidat du parti Les Républicains (LR) à la présidentielle, récemment choisi à la primaire de la droite et du centre, a également tenu à réagir quelques minutes après l’intervention du chef de l’Etat. Dans un communiqué de presse, ce dernier a déclaré, que "le Président de la République admet, avec lucidité, que son échec patent lui interdit d’aller plus loin". "Ce quinquennat s’achève dans la pagaille politique et la déliquescence du pouvoir", a-t-il ensuite ajouté. Pour lui, "plus que jamais, l’alternance et le redressement de la France doivent être bâtis sur des bases solides : celle de la vérité sans laquelle il n’y a pas de confiance des Français et celle de l’action courageuse seule en mesure d’obtenir des résultats." 

Il est également rejoint par Nathalie Kosciusko-Morizet. Présente sur le plateau de France 2, elle a notamment déclaré que "les Français ne voulaient plus de François Hollande et ils ne veulent plus de la politique de François Hollande". Et sur la possible candidature à la présidentielle de Manuel Valls, elle a souligné qu' "en tant que premier ministre sortant, Manuel Valls est solidaire et co-responsable du bilan. Comme Emmanuel Macron et Benoit Hamon dans une moindre mesure". 
 

Renoncement de François Hollande : pour Emmanuel Macron,
A droite comme à gauche, les politiques réagissent à la décision de François Hollande de ne pas se porter candidat à la présidentielle de 2017. / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News