Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Renoncement de François Hollande : Pour Florian Philippot c’est "un constat d’échec"

L’annonce de François Hollande de ne pas se présenter à l’élection présidentielle a provoqué de nombreuses réactions à gauche comme à droite. Pour Florian Philippot, après la défaite de Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite et du centre, et le renoncement de François Hollande, "on se retrouve maintenant face à leurs doublures, François Fillon et Manuel Valls."

Mise à jour à 11h05 : En déplacement au salon du cheval de Villepinte, Marine Le Pen s'est exprimée sur la décision de François Hollande. Pour la présidente du FN et candidate à l'élection présidentielle de 2017, le renoncement du chef de l'État marque "l'échec très lourd du quinquennat". 

François Hollande a donc décidé de ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2017. La gauche a en majorité salué cette décision. De son côté Florian Philippot avoue ne "pas vraiment s’étonner de cette annonce. On voyait qu’il était dans une position qui rendait sa candidature de plus en plus difficile." Invité sur le plateau d'LCI ce vendredi 2 décembre, le vice-président du Front national a par la suite également salué la décision prise par François Hollande, mais surtout vis-à-vis de la fonction présidentielle : "Je me réjouis que nous n’assistions pas à un Président de la République qui participe à des primaires d’un parti politique. Je trouve que ça aurait été très rabaissant pour la fonction présidentielle."  Avant de s’interroger : Il "a pris une décision sage et lucide, mais avait-il le choix ?" Lors de son discours, François Hollande a tenté de défendre son bilan, Florian Philippot lui, le juge très sévèrement : "Pour se qualifier en homme d’Etat, il faut accomplir des actes au service de la France, se mettre au service de la France par son action, aider à ce que notre pays se relève, que chacun des Français se sentent mieux dans notre pays. Hors là, il a été par son bilan, très très loin de tout cela." Pour Florian Philippot cette dernière annonce de François Hollande de ne pas se présenter à l'élection présidentielle "est un constat d’échec."

Après François Hollande, Manuel Valls

Depuis l’annonce du renoncement de François Hollande, le champ est libre pour Manuel Valls qui ne cachait plus ses ambitions pour la prochaine présidentielle. Une option que Florian Philippot ne voit pas d’un très bon œil : "Manuel Valls est plus agressif et haineux que François Hollande" avant de rappeler "mais sur le fond, ils portent le même bilan." Florian Philippot dénonce surtout l’absence de renouvellement en politique : "Nous avons déjà François Fillon, Premier ministre pendant cinq ans de Nicolas Sarkozy, maintenant Manuel Valls, en deux semaines, deux présidents de la République, Nicolas Sarkozy et François Hollande, ont été mis hors course et on se retrouve maintenant face à leur doublure. (…) Ca n’est pas beaucoup plus intéressant pour le débat démocratique." Manuel Valls devrait déclarer dans les heures qui arrivent si il est candidat ou non à la présidentielle de 2017.

Renoncement de François Hollande : Pour Florian Philippot c’est
Florian Philippot tacle sévèrement François Hollande et Manuel Valls / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News