Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Renoncement de François Hollande : le président "ému" et "soulagé" après son discours

En direct depuis l’Elysée ce jeudi 1er décembre, François Hollande a affirmé qu’il ne se présenterait pas à la prochaine présidentielle. Selon Bernard Poignant, le président de la République est ensuite apparu "soulagé" et "serein."

Un président apaisé. François Hollande a finalement décidé de renoncer. Depuis plusieurs mois et la parution du livre-confessions "Un président ne devrait pas dire ça", les critiques s’étaient multipliées à son égard. Plusieurs de ses alliés lui avaient tourné le dos, comme Claude Bartolone, ou encore Michel Sapin qui n’avait pas hésité dernièrement à parler ouvertement d’une option Manuel Valls pour la présidentielle de 2017.

C’est donc sans doute le cœur lourd que François Hollande a décidé de ne pas se présenter à la présidentielle de 2017, prenant tout le monde de court. Des rumeurs persistantes annonçaient que le chef de l’Etat se prononcerait sur sa probable candidature aux alentours du 10 décembre. Il en a décidé autrement, et s’est exprimé ce jeudi 1er décembre, en direct de l’Elysée.

François Hollande s’est montré "serein"

Bernard Poignant, pourtant très proche de François Hollande a confié sur France 2, ce vendredi 2 décembre, qu’il ne savait pas "jusqu’au dernier moment" ce qu’allait annoncer le président de la République. Mais une fois le discours énoncé et le direct terminé, Bernard Poignant a pu s’entretenir avec le chef de l’Etat. Il a expliqué avoir "trouvé un homme ému de sa décision, soulagé, non pas de l’avoir prise, mais de l’avoir annoncée aux Français." Il a ensuite ajouté : "J’ai trouvé un homme fier du travail qu’il avait accompli et j’ai trouvé un homme du coup serein. Et en même temps combatif". Pour Bernard Poignant, ce n'est pas parce que le chef de l’Etat ne se présente pas à la présidentielle, qu'il tire un trait sur la politique pour autant. Selon ce proche de François Hollande, l’actuel locataire de l’Elysée s’exprimera sans doute encore à l’avenir, en précisant son propos :"Je pense qu’il a une obsession : c’est que la gauche ne soit pas éliminée pour le second tour de la présidentielle." François Hollande pourrait donc bien jouer le rôle d'arbitre à la prochaine présidentielle de 2017.

Renoncement de François Hollande : le président
Suite à son annonce de ne pas briguer un second mandat, François Hollande est apparu soulagé devant ses proches / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News