Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Revenu universel : Benoît Hamon taclé par Olivier Besancenot

Olivier Besancenot a taclé le revenu universel de Benoît Hamon. Il a estimé que ce projet était une "fausse bonne idée" dans son entretien avec la journaliste Audrey Crespo-Mara sur LCI le mardi 24 janvier.

La mesure sur le revenu universel proposée par Benoît Hamon ne passe pas. Et cette fois-ci, c'est Olivier Besancenot qui s'est montré hostile au revenu universel sur LCI le mardi 24 janvier. Proposé par Benoît Hamon dans cette primaire de gauche en vue de l'élection présidentielle de 2017, l'homme politique d'extrême gauche a estimé que ce revenu universel était "une fausse bonne idée".

A la place, le porte parole du parti NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) suggère "un salaire socialisé à vie" estimant que le revenu universel serait davantage une forme de susbtitut ou de résignation. Le revenu universel serait donc "un faux-nez qui, sans le dire, s'attaque à la sécurité sociale."

"Un salaire socialisé" payé grâce aux cotisations sociales

Olivier Besancenot souhaite, en effet, créer une "nouvelle branche" de la sécurité sociale. Il milite ainsi pour "une protection sociale globale et intégrale. En cas de fermeture d'une entreprise, le salarié ne serait pas licencié dans les faits. Il garderait la même rémunération et la même qualification", tente-t-il d'expliquer. Le salaire socialisé, coeur du projet du Nouveau Parti Anticapitaliste "serait financé par les cotisations sociales." L'objectif final est d'aider les personnes licenciées, selon le porte-parole du parti NPA.

La sécurité sociale "va être financée par l'Etat, par la fiscalité. Or les cotisations sociales, c’est une partie de nos salaires et c’est donc une possibilité pour les cotisants de pouvoir contrôler la sécurité sociale et ses fonds."

Revenu universel de Benoît Hamon :
Olivier Besancenot a taclé le revenu universel de Benoît Hamon. Il a estimé que c'est une "fausse bonne idée" dans son entretien avec la journaliste Audrey Crespo-Mara sur LCI le mardi 24 janvier. / ©maxppp
Ajouter un commentaire