Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Roger Karoutchi balaie les accusations de NKM sur la primaire de la droite ‘’Tout le monde était d’accord’’

Roger Karoutchi goûte peu aux accusations de Nathalie Kosciusko-Morizet qui dénonce une primaire verrouillée dans laquelle les petits candidats sont volontairement mis sur la touche. Le sénateur des Hauts de Seine affirme même que la candidate était parfaitement au courant des règles, puisqu’elle les a elle-même votées.

Nathalie Kosciusko-Morizet s’épuise à dénoncer une primaire de la droite et du centre ‘’verrouillée’’, insinuant même à demi-mots qu’elle pourrait être tout bonnement truquée. Elle n’est pas la seule  à dénoncer les magouilles internes aux Républicains  qui font d’une primaire qui se voulait ouverte un match entre quelques poids lourds du parti. Dans une interview accordée au JDD ce week-end, Nathalie Kosciusko-Morizet réaffirmait ses accusations. Des déclarations qui font doucement rigoler Roger Karoutchi, sénateur (LR) des Hauts-de-Seine, qui rappelle que c’est NKM elle-même qui a présidé la commission de révision des statuts, en charge d’organiser les conditions de la primaire. ‘’Nous avons eu un long débat sur les conditions de la primaire et notamment sur les conditions d’accès. Tout le monde était d’accord (…) ça a été voté à la quasi-unanimité par le bureau politique. Alors, découvrir à quelques semaines de la fin ce qui est la règle établie, imposée depuis dix-huit mois…’’. Pour ce qui est des listings des adhérents (il en faut 2500 pour valider une candidature, ndlr), Roger Karoutchi assure que c’est la direction de la CNIL (la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) qui interdit la publication des coordonnées des adhérents.

Pour Roger Karoutchi, NKM est sur la touche parce qu’elle ne convainc pas

Et peu importe si d’autres candidats ont pu y avoir accès. De toute façon, Roger Karoutchi affirme que ‘’le plus difficile, ce n’est pas les adhérents, ce sont les vingt parlementaires’’, ajoutant même avec humour que pour eux ‘’pas besoin de fichiers, tout le monde les connaît’’. Autant dire à NKM que, même avec les listings, c’était peine perdue. Le sénateur des Hauts-de Seine reconnaît quand même que réussir à faire signer les fameux 20 parlementaires n’est pas une mince affaire. Et pour l’expliquer, Roger Karoutchi a une explication toute simple. ‘’Ils ne veulent pas signer. Ou alors ils ont déjà signé pour un candidat et si vous leur dites ‘tel candidat en a déjà largement suffisamment, allez sur un autre candidat ou une autre candidate’… Bah non, (…) Vous ne pouvez pas leur dire ‘non non il en a déjà assez, allez chez le voisin’’. Donc finalement, pour Roger Karoutchi, si Nathalie Kosciusko-Morizet ne réunit pas tous ses parrainages, c’est juste parce que personne ne veut s’engager pour elle. Sympa. 

Roger Karoutchi - NKM
Roger Karoutchi rappelle à NKM qu'elle a voté les conditions d'accès à la primaire / ©maxppp
Ajouter un commentaire