Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Le secrétaire général de Force Ouvrière Jean-Claude Mailly avertit François Fillon

Le secrétaire général de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly s'est vivement opposé au programme économique de François Fillon dans le cadre de l'élection Présidentielle de 2017, dans un entretien pour Le Journal du Dimanche.

Le programme de François Fillon est "totalement irréaliste". C'est ce qu'affirme le secrétaire général de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly dans un entretien pour le Journal du Dimanche ce dimanche 18 décembre. Depuis la primaire de la droite et du centre, l'ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy est la cible de nombreuses critiques sur son programme jugé parfois "trop dur", à droite comme à gauche. Dans un sondage Ifop, le programme de François Fillon inquiéterait en effet 72 % des Français, et 50 % de l'électorat de droite.

Face au programme du parti Les Républicains, le secrétaire général est monté au front jugeant que le "choc libéral" risquerait "d'affaiblir notre économie". "Absolument pas. En France comme dans les pays européens, nous sommes arrivés aux limites du néolibéralisme. Le résultat de ces politiques, c’est une croissance faible, un chômage qui demeure très important et des inégalités sociales qui augmentent. Ajouter à cela un "choc libéral" ne fera qu’affaiblir notre économie.", déclare-t-il au journalite du JDD.

La suppression des postes de fonctionnaires

L'autre point de discorde est de taille. le leader de Force Ouvrière analyse la suppression de 500.000 fonctionnaires comme "totalement irréaliste". "Où va-t-on supprimer ces postes ? Dans les hôpitaux, où tout le monde reconnaît qu’il y a un vrai problème d’effectif ? Dans la sécurité, où 18 millions d’heures sup n’ont pas été payées dans la police ? Dans l’administration des finances, où les chutes d’effectifs ont été les plus importantes ces dernières années ? Je ne vois pas."

Jean-Claude Mailly met en garde François Fillon, au cas où il serait élu : "si ce programme reste le même et qu'il y a un passage en force, il y aura automatiquement un effet boomerang".

Le secrétaire général de Force Ouvrière Jean-Claude Mailly avertit François Fillon
Le secrétaire général de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly s'est vivement opposé au programme économique de François Fillon dans le cadre de l'élection Présidentielle de 2017, dans un entretien pour Le Journal du Dimanche. / ©maxppp
Ajouter un commentaire