Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Ségolène Royal : "111 Etats ont ratifié l'accord de Paris"

Ségolène Royal a fait le bilan des négociations de la Cop22 et en a profité pour tacler Donald Trump sur RTL le 19 novembre.

Au lendemain de la clôture de la Cop 22 de Marrakech, Ségolène Royal a montré sa satisfaction sur RTL ce matin. Elle est ainsi revenue sur les principales avancées. Cet évènement intervient un an après la Cop21 organisée à Paris. "C'est une réussite, les pays ont confirmé leur détermination, de nouveaux États ont ratifié l'accord de Paris, nous en sommes à 111 Etats. Le Royaume-Uni a ratifié hier, se réjouit la ministre de l'Environnement.

Et pourtant, la Cop22 a été marquée par l'ombre du nouveau Président des États-Unis Donald Trump. En témoigne les propos de Ségolène Royal : "Il faut toujours redouter ceux qui sont à contre-courant de l'histoire. J'ai été particulièrement frappée par la violence de ses propos. C'est la première fois qu'il y a un tel recul et surtout à un très haut niveau puisque les Etats-Unis d'Amérique sont un des premiers pollueurs de la planète. Leur engagement est absolument déterminant pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le combat doit être plus intense que jamais pour pousser en avant les forces vives des Etats-Unis, je rêve d'une coalition des grandes villes américaines, des Etats américains, qui se sont puissamment engagés dans la lutte contre la pollution".

Donald Trump "plus dangereux" que Bush

Selon Ségolène Royal, Donald Trump est "plus dangereux" que George W. Bush qui s'était fermement opposé à l'accord de Kyoto en 2001 jugeant qu'il ne fallait pas modifier le mode de vie des Américains. "Si cet accord n'était pas entré en application, je pense que les déclarations de Trump auraient entraîné le retrait d'autres États. Aujourd'hui, il ne peut pas remettre en question tout seul l'accord de Paris, puisque nous avons franchi le seuil des 55 États représentant 55% des émissions. Même si les États-Unis sortaient, l'accord continue à s'appliquer avec les États qui en sont membres.", se réjouit-elle.

Ségolène Royal:
Ségolène Royal a fait le bilan des négociations de la Cop22 et en a profité pour tacler Donald Trump / ©maxppp
Ajouter un commentaire