Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Sondage - primaire à gauche : Arnaud Montebourg, Manuel Valls, Benoît Hamon qui est en tête ?

À quelques heures des résultats du premier tour de la primaire de la gauche, la tension monte parmi les candidats. Qui se qualifiera pour la seconde manche ? Le scrutin s’annonce serré même si Manuel Valls semble être en tête selon un sondage OpinionWay daté de jeudi 19 janvier.

Le vainqueur est… Manuel Valls est bien parti pour remporter le premier tour de la primaire de la gauche. D’après un sondage OpinionWay publié cette semaine, l’ancien Premier ministre est largement en tête des intentions de vote. Il obtiendrait 37% des votes devant Benoît Hamon (28%) et Arnaud Montebourg (24%).

Pour le second tour, le résultat est moins tranché. Manuel Valls l’emporterait aussi (la donne s’inverse puisqu’ici il n’était pas donné vainqueur lors de cette deuxième manche) mais seulement d’une courte tête. Il obtiendrait 51% des voix face à l’ex-ministre du Redressement productif et à l’ancien ministre de l’Éducation. Elabe précise ainsi que l’écart est inférieur à la marge d’erreur du sondage (1,9 à 4,5 points). Si l’ex-chef du gouvernement est en tête, les sondages constatent qu’il est en pente descendante toutefois.

Quel candidat de la primaire de la gauche arrivera à se qualifier ?

Rien n’est donc encore jouer pour ce scrutin. "La vérité c’est qu’on est dans le noir. Quand on est entre nous on se le dit, on est tous paumés" a confié un proche d’Arnaud Montebourg à RTL. Les sondages qui donnent Montebourg, Hamon et Valls dans un mouchoir de poche et l’effet d’attente d’une surprise au soir du premier tour ne permettent pas d’établir de pronostics. "Ils ne peuvent pas être trois entre 25 et 30%, ce n’est pas possible. Je reste persuadé qu’il y en a un qui sera le Ségolène Royal de 2011. Il y aura une victime dimanche soir", rapporte un proche d’un des trois candidats principaux. Comme le rappelle RTL, il y a un peu plus de cinq ans, Ségolène Royal n’avait obtenu que 7% des voix lors de la primaire socialiste et avait terminé en larmes. 

Primaire à gauche : le troisième débat a-t-il fait un flop d’audience ?
Selon les sondages, Manuel Valls serait en tête au premier tour / ©maxppp
Ajouter un commentaire