Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Stéphane Le Foll appelle à la mobilisation après les sondages désastreux pour la gauche

Un sondage TNS-Sofres-One Point pour le Figaro révèle qu’aucun candidat de gauche ne passerait le cap du second tour lors de l’élection présidentielle de 2017. Un constat alarmant qui irrite Stéphane Le Foll. Le porte-parole du gouvernement appelle à la mobilisation.

Le coup est rude pour la gauche. Un sondage TNS-Sofres pour le Figaro paru le 6 septembre donne la gauche éliminée dès le premier tour de l’élection présidentielle dans tous les cas de figure testés. Le sondage a comparé neuf hypothèses différentes de candidats à gauche : dans tous les cas, François Hollande serait devancé par ses concurrents. Dans le cas d’un duel face à Emmanuel Macron, le chef de l’État ne récolterait que 11% des intentions de vote. Le résultat n’est pas plus glorieux pour l’ancien ministre de l’Économie : s’il récolte au mieux 20% des intentions de vote dans le cas d’un duel face à Nicolas Sarkozy ou Arnaud Montebourg, il ne passerait pas davantage le cap du premier tour. À la sortie du Conseil des ministres ce mercredi, Stéphane Le Foll ne cache pas sa déception. ‘‘Dans tous les cas, c’est la gauche qui est éliminée au premier tour, résume le porte-parole du gouvernement. À partir de là, chacun devra y réfléchir, c’est ça l’enseignement de ces différents tests (…) plus que jamais il faut qu’on soit mobilisés pour défendre ce que nous faisons et ce que nous avons fait’’.

Pour Stéphane le Foll, ‘’l’enjeu sera l’idée qu’on se fait de la France’’

Les déclarations de Stéphane Le Foll font écho à sa tribune publiée par Libération ce mercredi 7 septembre. Dans le quotidien, il fustige ceux ‘’qui ont pour unique but de remettre en cause ce qui a été fait depuis 2012, de contester voire d’empêcher François Hollande d’être candidat.’’ Le ministre de l’Agriculture, premier soutien du président, vante les réussites du gouvernement, notamment en matière de redressement du pays ‘’sans jamais tomber dans l’austérité’’ assure-t-il. Stéphane le Foll rapporte également les ‘’moyens considérables’’ apportés ‘’à la police, la justice et à l’armée pour protéger les Français sans jamais renier la moindre liberté fondamentale’’. À l’inverse, l'un des fondateurs de ''Hé Oh la gauche!'' veut mettre en garde contre la droite et de l’extrême-droite. ‘’Je regarde à droite et constate toujours plus de surenchères, de propositions brutales qui remettent en cause jusqu’au fondement de la République et de notre État de droit’’, dénonce-t-il. Selon lui, l’enjeu de la campagne présidentielle ‘’sera l’idée qu’on se fait de la France et non son identité’’. Nicolas Sarkozy et Marine le Pen notamment, ont pourtant déjà fait de ‘’l’identité nationale’’ le thème principal de leur campagne.

Stéphane Le Foll chahuté lors de son meeting par des opposants à la loi Travail
Stéphane Le Foll réagit aux sondages qui donnent la gauche perdante à tous les coups en 2017 / ©maxppp
Ajouter un commentaire