Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Valérie Pécresse agacée : "Les candidats à la primaire ne s’expriment pas au nom du parti"

La présidente de la région Ile-de-France était l’invitée de Questions d’info cette semaine sur LCP. Interrogée sur les discours contradictoires que tiennent certains candidats à la primaire de la droite et du centre, Valérie Pécresse a tenu à recadrer les membres de son parti Les Républicains.

Cacophonie. L’interdiction puis l’autorisation de la manifestation contre la loi El Khomri a suscité de nombreuses réactions à gauche comme à droite. Le porte-parole des Républicains, Guillaume Larrivé avait déclaré que le parti était pour cette interdiction tout comme les candidats Alain Juppé et François Fillon. Nicolas Sarkozy, dont la candidature à la primaire de la droite et du centre est "un secret de polichinelle" selon Valérie Pécresse, a créé la surprise mercredi 22 juin en se déclarant favorable à la tenue d’une telle manifestation.  "Plus personne n’y comprend rien" s’est agacé l’ancien chef de l’Etat qui a jugé qu’une interdiction n’était "pas raisonnable" avant d’affirmer suite au revirement final "qu’il n’y a plus d’autorité dans ce pays".

Valérie Pécresse "déplore cette cacophonie" au sein des Républicains

Interrogée sur cette manifestation qui se tiendra bien ce jeudi 23 juin et sur la discordance du discours au sein des membres de son propre parti, Valérie Pécresse a recadré les choses. "Les candidats à la primaire prennent leur position, ils les prennent en leur nom et pas au nom de leur famille politique" a déclaré la présidente de la région Ile-de-France. L’ancienne députée des Yvelines vante en premier lieu la cohésion au sein de son parti avant les avis personnels des uns et des autres. "Je dis que j’ai ma position et que si vous voulez comprendre la position des candidats à la primaire, vous interviewez les candidats à la primaire" assène Valérie Pécresse qui "déplore cette cacophonie". 

François Fillon digère mal le soutien de Valérie Pécresse à Alain Juppé (et lui a même trouvé un petit surnom)
Valérie Pécresse fustige les déclarations discordantes des candidats à la primaire / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News