Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Une ambition intime : la période "fofolle" d’Alain Juppé

Interrogé dans l’émission Ambition Intime sur M6, Alain Juppé est revenu sur sa vie de célibataire entre ses deux mariages. Une période qualifiée de "fofolle" par le maire de Bordeaux.

Les années fofolles. Lors de la première émission, Nicolas Sarkozy, Marine Le Pen, Arnaud Montebourg et Bruno Le Maire s’étaient confessés à Karine Le Marchand sur leur passé, leur famille, leur rêve. Hier, c’était au tour de quatre nouveaux prétendants d’évoquer leur vie intime. Alain Juppé est ainsi revenu sur son enfance, sa famille, sa condamnation en 2004 mais aussi et surtout sur ses relations sentimentales. Et le moins qu’on puisse dire c’est que le favori des sondages s’est montré plutôt bavard. Il est revenu sur son premier mariage en 1965, avec Christine Leblond alors qu’il n’avait que 20 ans. En 1993, il s’est marié en secondes noces avec une journaliste politique, Isabelle Bodin, sa femme actuelle.

La période "fofolle" d’Alain Juppé

Alain Juppé est revenu sur la période située entre ces deux relations. Un moment qui s’est avéré propice aux joies de la vie de célibataire. Le candidat à la primaire de la droite et du centre a déclaré : "Comme je me suis marié très jeune, je n'avais pas eu beaucoup d'expérience. J'ai eu une période de quelques années où je me suis un peu lâché" a confié le candidat un brin gêné. Et d’ajouter : "J'ai été un peu volage." Mais vite conscient que ses propos pouvaient porter à confusion il a vite rectifié le tir : "De là à donner l'image d'une débauche permanente... Ce n'était pas le cas". Une période joyeuse donc, que l’intéressé n’hésitera pas à qualifier de "libre, assez fofolle". 

Une émission qui aura eu pour but de dérider celui qui est qualifié par certains de trop conventionnel. L’équipe du favori des sondages n’était pourtant pas persuadée du bienfondé de cette émission. Lors de l’interview, Alain Juppé a déclaré à ce propos : "Je crois qu'ils se méfiaient de moi, que je me lâche. Ils n'étaient pas très chauds." A croire qu’Alain Juppé a su se montrer persuasif.

Une ambition intime : la période
Le favori des sondages s’est livré sur sa vie de célibataire / ©maxppp
Ajouter un commentaire