Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Arnaud Montebourg : un courrier de relance confirme son retard de cotisations au groupe PS

Selon un courrier adressé par le trésorier du groupe PS à l'Assemblée nationale à Arnaud Montebourg et révélé par L’Opinion, le candidat à la primaire de la gauche a bel et bien un retard de cotisations de près de 50 000 €. Arnaud Montebourg avait pourtant démenti ces accusations la semaine dernière.

Ça se complique pour Arnaud Montebourg. Le Huffington Post et L’Opinion révélaient le 14 décembre que l’ancien ministre de l’Économie et candidat à la primaire de la gauche accusait un retard de cotisations auprès du Parti socialiste de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Des informations que l’intéressé avait aussitôt "formellement" démenties mais que de nouveaux éléments révélés ce 21 décembre par L’Opinion viennent pourtant accréditer.

Le quotidien publie en effet un courrier adressé le 5 juin 2012 à Arnaud Montebourg par le trésorier du groupe socialiste à l’Assemblée, le député du Nord Christian Bataille. Dans la missive, le trésorier rappelle à celui qui était alors député de Saône-et-Loire qu’il est redevable d’un montant de 48 294,85 euros. En tout, Arnaud Montebourg a été relancé à 11 reprises, mais n’a jamais donné suite. Et pour cause, le trésorier du groupe socialiste ne dispose d’aucun pouvoir de contrainte : "Je peux seulement tempêter, mais pas lui envoyer d’huissier", confie à L’Opinion Christian Bataille.

1 200 euros par mois

En tant que député et président d’une collectivité (il a été élu président du Conseil général du Saône-et-Loire en mars 2008), Arnaud Montebourg devait s’acquitter d’une cotisation de 1 200 euros par mois. Il s’est contenté de verser la cotisation due par un simple député, à savoir 172,45 euros par mois.

Son retard de cotisation ne l’a pourtant pas empêché de voir sa candidature validée pour la primaire de la gauche. Motif : déjà en 2011 sa candidature à la dernière primaire était passée sans problème. Cité par L’Opinion, Christian Bataille s’indigne : "C’est comme si un chauffard disait : hier j’ai fait un excès de vitesse et personne ne m’a mis de PV, pourquoi on m’en mettrait un aujourd’hui ?"

Libéré de sa dette

Il semble même qu’Arnaud Montebourg ne devra pas régler sa dette. Le PS a décidé de "l’oublier", arguant qu’elle concerne "le groupe, et non le parti." Comme le rappelle pourtant L’Opinion, sur les bulletins de parrainage pour la primaire, les élus déclarent "être à jour auprès du Parti socialiste de (leurs) cotisations d’adhérent-e et d’élu-e."

Arnaud Montebourg : un courrier de relance confirme son retard de cotisations au groupe PS
Dans une lettre de relance datant de 2012, le trésorier du groupe PS à l'Assemblée réclame près de 50 000 euros à Arnaud Montebourg / ©maxppp
Ajouter un commentaire