Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
WTF

Boues rouges : la charge de Ségolène Royal contre Manuel Valls

Les relations entre Ségolène Royal et Manuel Valls ne sont pas prêtes de s’apaiser. Dans une interview accordée à Thalassa et diffusée ce vendredi 2 septembre, la ministre de l’Ecologie critique le chef du gouvernement et sa décision d’autoriser les boues rouges de l’usine Alteo à se déverser dans les calanques. Une décision passée outre l’avis de la ministre de l’Ecologie.

Contre-ordre. Sur le scandale des boues rouges, la ministre de l’Ecologie tire justement à boulets rouges sur Manuel Valls. Dans l’émission Thalassa, diffusée ce vendredi soir, Ségolène Royal attribue au Premier ministre la décision d’autoriser l’usine Alteo de Gardanne (Bouches-du-Rhône) de continuer à déverser ses déchets, surnommés boues rouges, dans les calanques. « C’est inadmissible » lâche-t-elle.  La ministre réaffirme qu’il s’agissait d’une décision du Premier ministre alors que son ministère avait émis un avis défavorable. « Manuel Valls a décidé le contraire. Il est Premier ministre et il a décidé le contraire de ce que dit sa ministre de l’Environnement (…). Il a pris sa décision. Il a donné un ordre au préfet. Le préfet a donné l’autorisation. Je ne peux pas donner un contre-ordre. En revanche, mon rôle, c’est de dire que je ne suis pas d’accord » déclare la candidate à l’élection présidentielle de 2007.

Ségolène Royal met en cause la décision de Manuel Valls

Alors que samedi 3 septembre, le Parc des Calanques fêtera sa première fête de son histoire, Thalassa consacre une émission vendredi à cette affaire qui continue de faire polémique.  L’usine de Gardanne de production d’alumine, à partir de bauxite, a déversé plusieurs millions de tonnes de boues rouges dans les fonds marins de la fosse de Cassidaigne rapporte Ouest France. Fin novembre 2015, l’usine, qui a changé ses procédés de production, a obtenu une nouvelle autorisation préfectorale pour poursuivre son activité. Une autorisation venue directement du Premier ministre.

Ce n’est pas la première fois que Manuel Valls et Ségolène Royal s’opposent sur un sujet. En avril dernier, la ministre de l’Environnement souhaitait revoir à la baisse le projet d’aéroport prévu à Notre-Dames-des-Landes contre l’avis du Premier ministre. 

Boues rouges : la charge de Ségolène Royal contre Manuel Valls
Ségolène Royal ne mâche pas ses mots pour tacler Manuel Valls sur l’affaire des boues rouges / ©maxppp
Ajouter un commentaire