Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
WTF

Bruno Le Maire : "Putain, je suis Français, c’est la classe!"

Le candidat à la primaire de la droite et du centre était le premier à être interviewé par Hugo Travers, jeune Youtubeur étudiant à Sciences-Po. Interrogé sur son programme et notamment son projet de "reconquête éducative", Bruno Le Maire s’est laissé aller à une petite familiarité pour mieux s’expliquer.

Question de langage. En pleine campagne pour la primaire de la droite et du centre, Bruno Le Maire adapte son discours face à ses différents interlocuteurs. Interrogé par un jeune étudiant de 19 ans, Hugo Travers, le député LR de l’Eure est revenu sur son projet de "reconquête éducative". Il s’agit selon lui "rendre la fierté d’être français".  Est-ce pour mieux faire passer son message qu’il utilise un langage familier ? "N’importe quel petit Américain se dit : ‘Putain, être américain, c’est la classe !’ Il est fier. Moi je voudrais que n’importe quel Français dans n’importe quelle école de France se dise : ‘Putain, je suis Français, c’est la classe’ ", a lancé l’élu Les Républicains.

Bruno Le Maire veut que les François soient fiers d’eux

"C’est cela qui compte le plus. Si on développe le rejet de la France, le rejet de notre histoire, le rejet de notre langue, demain tu peux avoir des jeunes qui ont 19, 20, 21 ans qui méprisent la France, qui n’aiment pas la France et qui vont trouver dans le combat contre la France une identité qui leur est propre", a continué Bruno Le Maire. En août dernier, le candidat à la primaire de la droite et du centre plaidait dans une tribune publiée dans le Figaro pour "une reconquête éducative" et le "rétablissement du mérite" dans la lutte contre le terrorisme. Une reconquête qui tient en trois mots : "autorité, transmission, et fierté". Mais visiblement "langage choisi" ne fait pas parti des thèmes revendiqués par Bruno Le Maire. 

Bruno Le Maire :
Bruno Le Maire veut que les Français soient fiers d’être Français / ©maxppp
Ajouter un commentaire