Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Claude Bartolone met en garde les électeurs contre ‘’nos Donald Trump’’ à la française

Claude Bartolone s’inquiète des récentes déclarations de Donald Trump en pleine campagne pour la présidentielle américaine. Le président de l’Assemblée nationale met en garde les électeurs et la gauche contre la multiplication du ‘’style Trump’’ dans la vie politique française.

‘’S’il n’était pas Donald Trump, sa phrase se serait terminée en garde à vue, puis en prison’’. Pour Claude Bartolone, la dernière sortie de Donald Trump était la sortie de trop. En meeting en Caroline du Nord, le candidat républicain à la présidentielle américaine a suggéré que seuls les défenseurs du second amendement (qui autorise le port d’armes) seraient capables d’arrêter la course d’Hillary Clinton. Une sortie qui a rapidement été reprise par les médias internationaux qui y ont vu un appel au meurtre de la candidate démocrate. Aux Etats-Unis, le sujet est tabou et a provoqué un véritable scandale. En France et en Europe aussi, les dirigeants s’indignent du comportement extrême de Donald Trump. Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, déplore la multiplication de ce genre de discours sectaires et violent dans la vie politique. Au-delà de Donald Trump, Claude Bartolone considère que le discours politique a changé de visage dès l’aire de Silvio Berlusconi en Italie. ‘’Silvio Berlusconi, homme d’affaires qui finit en politique comme M. Trump, avait émaillé les campagnes de blagues et provocations à la Trump. Blagues racistes, insultes personnelles, remises en cause du mode de vie de population entières, exhibitions télévisuelles, les sorties berlusconienne masquaient, comme chez M. Trump, un programme politique ultra-libéral et réactionnaire’’, se souvient le président de l’Assemblée nationale. 

‘’Nos Donald Trump fourbissent leurs armes’’

Si Claude Bartolone voit dans le ‘’Cavaliere’’ le premier homme politique à avoir franchi les lignes de ‘’l’humour politique’’, il s’inquiète de voir le style, peu cavalier pour le coup, de l’italien se répandre parmi la classe politique française. Dans le viseur de Claude Bartolone, sans surprise, la droite française. Particulièrement en ces temps de campagne, mouvementée, pour la primaire de la droite et du centre. Au milieu de 13 autres prétendants, les candidats à la candidature multiplient les sorties fracassantes pour se faire entendre, à l’image d’une Nadine Morano passée experte en la matière. ‘’Quand on lit et écoute les déclarations des candidats à la primaire de droite actuelle en France, on se rend compte que la dérive berlusconienne, triomphante aujourd’hui aux Etats-Unis, n’a pas épargné la France, dénonce Claude Bartolone. Certains hommes politiques de droite évoquent explicitement Donald Trump, sinon comme modèle, du moins comme référence.’’ Pour faire changer la donne, le président de l’Assemblée nationale engage la gauche à se rassembler et à frapper fort sur le plan social. ‘’Nos Donald Trump fourbissent leurs armes. Face à eux, la gauche ne peut se permettre d’incarner un système trop timoré, trop prudent, pas assez actif sur le plan social. L’Etat de droit et les principes républicains résisteront en France si la gauche parvient, à long terme, à incarner l’espoir et l’amélioration des conditions de vie. (…) Le peuple français n’a rien à voir avec les nouvelles vulgarités des nouveaux milliardaires et de leurs amis’’.

 
Claude Bartolone
Claude Bartolone s'inquiète des ''Donald Trump'' à la française / ©maxppp
Ajouter un commentaire