Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Claude Goasguen s’en prend à Laurence Rossignol après ses propos sur le burkini ‘’Elle ferait mieux de se taire’’

La ministre des Droits des femmes a déclaré dans une interview au Parisien que le port du burkini devait être combattu dans l’intérêt des femmes et non pour pointer une communauté du doigt à des fins politiques. Après ses propos, Claude Goasguen, député-maire (LR) du XVIe arrondissement de Paris lance une charge violente, et inexpliquée, contre la ministre.

Depuis que le maire (LR) de Cannes, David Lisnard, a décidé d’un arrêté interdisant le port de ce vêtement sur les plages, le mot burkini est sur toutes les lèvres. Claude Goasguen,  député-maire (LR) du XVIe arrondissement de Paris ne déroge pas à la règle et condamne, à l’image de nombreux élus de droite ‘’une provocation’’ politique de la part des femmes qui portent le burkini. Au sein du gouvernement, le discours se fait moins tranché. Manuel Valls a annoncé mercredi 17 août qu’il soutenait les maires qui ont interdit le port du burkini sur leur plage tout en se refusant à légiférer sur le sujet. Même son de cloche de la part de Laurence Rossignol. La ministre des Droits des femmes condamne fermement le burkini qu’elle juge ‘’profondément archaïque’’ tout en soulignant qu’il faut combattre ce vêtement ‘’sans arrières pensées’’. Mme Rossignol dénonce notamment ‘’les uns et les autres [qui] veulent faire de l’islam un sujet politique et instrumentaliser les musulmans dans les campagnes à venir.’’ Dans son viseur, les candidats à la primaire de la droite et du centre, premiers à monter au créneau pour défendre les arrêtés anti-burkini. Une pique qui n’a visiblement pas plu à Claude Goasguen.

‘’Il dit qu’il voit pas le rapport’’

Dans une charge aussi violente que gratuite, Claude Goasguen, s’en prend personnellement à la ministre des Droits des femmes au micro de Radio J. Le député, sans que l’on comprenne bien le rapport, s’attaque à la jeunesse engagée de Laurence Rossignol pour tenter de démonter ses propos sur le burkini. ‘’Madame Rossignol a un passé chargé, elle a été une militante trotskiste de premier rang, elle a fait tous les coups avec les trotskistes dans la période Bleue qu’elle essaie de nous faire revivre.’’ Comprenez : le déclin du trotskisme et sa terrible chute, que la ministre des Droits des femmes voudrait ‘’nous faire revivre’’ lorsqu’elle souligne qu’interdire le burkini doit être une décision prise dans l’intérêt des femmes et non pour pointer une communauté du doigt à des fins politiques. Peu importe que l’argument n’ait rien à voir, Claude Goasguen continue sa charge en s’attaquant directement à la crédibilité de la ministre. ‘’Je n’ai jamais pris au sérieux Mme Rossignol, elle ferait mieux de se taire, comme la plupart des membres du gouvernement’’, tacle-t-il. Laurence Rossignol n’étant pas la seule à avoir tenu ces propos, par ailleurs assez semblables à ceux de Claude Goasguen, on comprend mal ce qui justifie une telle charge.

Claude Goasguen - Laurence Rossignol
Claude Goasguen s'en prend au passé politique de Laurence Rossignol pour démonter ses propos sur le burkini / ©maxppp
Ajouter un commentaire