Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

La démission d’Emmanuel Macron critiquée et comparée à un Kinder par Jean-Christophe Cambadélis

La démission d’Emmanuel Macron mardi 30 août a déclenché la colère des socialistes sur les réseaux sociaux. Leur patron, Jean-Christophe Cambadélis, y a été de son petit tacle sur Twitter avec une comparaison audacieuse.

Coup de gueule chocolaté. La démission d’Emmanuel Macron fait des remous particulièrement au sein de la majorité. En quittant le gouvernement à huit mois de l’élection présidentielle, l’ancien ministre de l’Economie trahit François Hollande pour certains. Sur Twitter, mardi 30 août,  Jean-Christophe Cambadélis s’est lâché. Le patron du Parti Socialiste a osé la comparaison audacieuse pour commenter le départ de l’ex-ministre. "La démission de #Macron : un kinder surprise pour convenance personnelle au moment où la France se redresse et la droite se dresse" écrit-il.  

Plus tard sur LCI, le Premier Secrétaire du PS a été un peu plus explicite dans ses critiques. Pour lui, le départ du gouvernement du ministre de l’Economie vise à "empêcher le président de la République de se représenter" juge le patron de Solferino lançant qu’Emmanuel Macron "n’est nulle part". "De temps en temps, il rencontre monsieur de Villiers, ou d’autres personnalités,… s’il dit je suis ni de droite ni de gauche, il sera contre le PS " estime-t-il.

Emmanuel Macron: un "Kinder surprise, un espion, un Brutus"

Si Jean-Christophe Cambadélis a comparé Emmanuel Macron à un " kinder ", d’autres socialistes ont également été de leurs petites métaphores sur Twitter. Le député Sébastien Pietrasanta a exprimé " son mépris pour les Brutus" qui trahissent. Guy Delcourt, élu à l’Assemblée également, parle carrément de d’espionnage. Pour lui, l’ancien ministre de l’Economie va enfin rejoindre son "papa Pierre Gattaz".   Depuis l’annonce de la démission d’Emmanuel Macron, les socialistes s’en donnent à cœur joie sur l’ancien banquier. 

  

La démission d’Emmanuel Macron critiquée et comparée à un Kinder par Jean-Christophe Cambadélis
Jean-Christophe Cambadélis critique Emmanuel Macron avec une comparaison improbable / ©maxppp
Ajouter un commentaire