Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Double ration de frites : François Baroin défend Nicolas Sarkozy et propose de prévenir la famille ‘’un mois avant’’

Invité sur France Inter ce lundi matin, François Baroin, soutien de Nicolas Sarkozy peine à justifier la ‘’double portion de frites’’ voulue par Nicolas Sarkozy pour remplacer les menus de substitution dans les cantines françaises. Il propose à la place de prévenir les familles un mois avant pour qu’elles puissent retirer leurs enfants ce jour-là.

La proposition de Nicolas Sarkozy, lâchée à l’occasion d’un meeting à Neuilly-sur-Seine, de remplacer le jambon par ‘’une double portion de frites’’ pour les enfants qui ne mangent pas de porc n’en finit plus d’alimenter les journaux. Raillée par la droite qui déplore le manque de sérieux d’une proposition ’pas au niveau’’ d’un Président de la République, la proposition devient de plus en plus difficile à défendre.

François Baroin s’est pourtant essayé à l’exercice ce lundi matin sur France Inter. Lui qui ne se dit ‘’pas profondément choqué’’ par la proposition de Nicolas Sarkozy assure qu‘’il n’y a pas de place pour la religion’’ dans les cantines françaises. ‘’Il n’y a pas de menus confessionnels dans ces services publics facultatifs’’, martèle-t-il. Reste que la polémique traite des menus de substitution, c’est-à-dire proposer un autre plat (viande, poisson ou légumes) aux enfants qui ne mangent pas de porc et non des menus confessionnels (halal ou kasher), comme l’explique François Baroin, qui eux ne sont pratiqués nulle part.

Manuel Valls et Emmanuel Macron, plus choquants que Nicolas Sarkozy ?

Pour se sortir de l’impasse, François Baroin n’hésite pas à dénoncer d’autres propos qu’ils jugent nettement plus choquants. ‘’Moi ça ne choque en aucune façon. En revanche, quand j’entends par exemple monsieur Valls parler des blancos sur le marché à Evry, je suis choqué. (…) Lorsque monsieur Macron nous parle des illettrés de Gad, voilà, ça c’est un peu plus insultant et un peu plus choquant’’, argue-t-il. Pratique.

Le désigné futur Premier ministre de Nicolas Sarkozy en cas de victoire a lui aussi une solution toute trouvée pour que les enfants de confession juive ou musulmane ne soit pas lésés en cas de porc à la cantine. ‘’Vous prévenez la famille un mois, un mois et demi avant. Et si la personne n’est pas contente au regard de sa pratique, ce qui est éminemment respectable, eh bien dans ce cas, pendant un jour, il retire l’enfant’’. La proposition, là aussi, a été largement raillée sur les réseaux sociaux.

François Baroin
François Baroin peine à défendre Nicolas Sarkozy et sa double ration de frites / ©maxppp
Ajouter un commentaire