Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Eric Woerth estime que seul le pape peut lui faire la morale

Eric Woerth dit non aux attaques personnelles et aux leçons de morale. Le secrétaire général des Républicains estime ce mardi 6 septembre sur France 2 que personne n’est bien placé pour le faire excepté… le pape.

Intègre. Les donneurs de leçon, très peu pour Eric Woerth. En évoquant le tacle de François Fillon à l’encontre de Nicolas Sarkozy, qui a mis le feu aux poudres la semaine dernière,  Eric Woerth s’est montré très clair concernant les leçons de morale et de probité à recevoir ou non. "Je n’accepte des leçons de morale de personne éventuellement du pape car c’est un peu différent car c’est une autorité morale incontestable" a déclaré le nouveau secrétaire général des Républicains. Pour le député (LR) de l’Oise, tout le monde se vaut.  "Pour le reste, on est tous des adultes, on a tous nos vies, nos parcours,  on essaye de faire au mieux. Les leçons de morale, elles sont toujours suspect, personne n’a le monopole de l’intégrité" ajoute Eric Woerth.

"Personne n’a le monopole de l’intégrité" selon Eric Woerth

En août dernier, en meeting à Sablé-sur-Sarthe, François Fillon a taclé durement Nicolas Sarkozy.  "Qui imagine un seul instant le général De Gaulle mis en examen ?", lançait le député (LR) de Paris à l’encontre de l’ancien chef de l’Etat effectivement mis en examen dans plusieurs affaires (Bygmalion, les écoutes téléphoniques,…). Une critique qui n’a pas plu aux Républicains qui après avoir recadré l’ancien Premier ministre, envisagent l’instauration "d’un code de bonne conduite" pour la primaire. François Fillon n’a visiblement pas trop tenu compte de cette mise en garde car le 2 septembre, il critiquait une nouvelle fois Nicolas Sarkozy en le comparant à Thomas Thévenoud. 

Eric Woerth estime que seul le pape peut lui faire la morale
Eric Woerth n’accepte de recevoir des leçons de morale de personne / ©maxppp
Ajouter un commentaire