Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

François Bayrou accuse la droite de ne pas voter la censure pour cause de match

Interrogé ce matin sur Public Sénat sur les conséquences du recours au 49-3 par le gouvernement pour faire passer sans vote la Loi Travail, François Bayrou a donné une explication étonnante à l’absence de dépôt de motion censure par la droite.

Le président du MoDem et maire de Pau a d’abord ironisé sur l’absence de dépôt de motion de censure par l’opposition de droite, arguant du supposé désir des parlementaires de suivre tranquillement la très attendue demi-finale de l’Euro 2016 entre la France et l’Allemagne (le 7 juillet à 21 heures). « Vous savez pourquoi la droite ne dépose pas ? a-t-il demandé. Parce que les députés n’auraient pas été là. On a un parlement avec 577 membres et l’opposition la plus importante dit Non ils ne seront pas là. Parce que, paraît-il, il y a l’Euro, que c’est les vacances ou que c’est le mois de juillet. »

Théâtre d’ombres

Derrière cette ironie de façade, François Bayrou a tout de même dressé un constat plus sombre de la situation politique française : « Ceci prouve une fois de plus quel est l’épuisement des institutions qu’on nous présente comme ne devant pas changer, auxquelles personne ne touche et qui sont vraiment un théâtre d’ombres. »

Sur le fond, il a jugé que le 49-3 « n’est pas illégitime » en cas de « blocage absolu », mais aurait aimé un « débat long qui aille à son terme lors de la première lecture » et qui aurait « usé ou épuisé tous les arguments ».

François Bayrou accuse la droite de ne pas voter la censure pour cause de match
François Bayrou estime que la demi-finale de l'Euro de football n'est pas étrangère à l'absence de dépôt de motion de censure par la droite / ©Public Sénat
Ajouter un commentaire
Breaking News