Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
WTF

François Fillon digère mal le soutien de Valérie Pécresse à Alain Juppé (et lui a même trouvé un petit surnom)

Après son ralliement à Alain Juppé plutôt qu’à François Fillon, proche de longue date, Valérie Pécresse s’est attiré les foudres des fillonnistes. Au point qu’ils ont, dans le secret de leurs bureaux, donné un surnom tout trouvé à l’élue francilienne.

Le ralliement de Valérie Pécresse à Alain Juppé a fait couler beaucoup d’encre. La présidente de la région Île-de-France est pourtant l’amie, et le soutien, de François Fillon depuis de longues, longues années. Lors de la bataille pour la présidence de l’UMP qui a opposée l’ancien Premier ministre et Jean-François Copé, Valérie Pécresse était farouchement du côté de François Fillon.

Ce qui explique qu'il se soit retrouvé bien dépourvu lorsque sa grande amie a finalement choisi de donner sa voix au maire de Bordeaux. Jugeant qu’Alain Juppé est ‘’le meilleur choix’’ pour la France, Valérie Pécresse a préféré sacrifier François Fillon pour barrer la route à Nicolas Sarkozy.

Tu vas t’en mordre les doigts, Valérie

Chez les fillonnistes, le désistement passe mal. Comme le révèle le Point, les soutiens de François Fillon ont même dégoté un petit surnom à la présidente de région pour passer leurs nerfs. ‘’Valérie Traîtresse’’, l’appellent-ils désormais. S’il n’est pas très recherché, le surnom a le mérite de faire mouche.

Interrogé sur le ralliement de son amie à Alain Juppé, François Fillon s’était contenté de dire que l’élue faisait fausse route. Lui en était convaincu, nul besoin de soutenir le maire de Bordeaux pour voir son candidat au second tour puisque lui-même y serait. Force est de constater qu’il n’avait peut-être pas tort : grâce à une impressionnante remontée, François Fillon est désormais au coude-à-coude avec Nicolas Sarkozy. Un sondage le place même devant l’ancien président et vainqueur au second tour… même face à Alain Juppé.

François Fillon digère mal le soutien de Valérie Pécresse à Alain Juppé (et lui a même trouvé un petit surnom)
François Fillon et son clan ont trouvé un surnom (pas très sympa) à Valérie Pécresse / ©maxppp
Ajouter un commentaire