Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

François Fillon : Quand Gérard Larcher utilise l'égalité homme-femme pour défendre Penelope Fillon

Dans le clan de François Fillon, les soutiens se bousculent pour tenter de prendre la défense du candidat de la droite, éclaboussé par plusieurs affaires de fraudes. Sur Itélé-Europe1-Les Echos ce dimanche 29 janvier, Gérard Larcher a avancé un argument pour le moins bancal qui a suscité la colère des internautes.

On se bouscule dans le clan filloniste pour défendre le candidat de la droite. Accusé de toutes parts de détournements de fonds publics, François Fillon est en mauvaise posture. Après les révélations du Canard Enchaîné sur les salaires mirobolants touchés par son épouse, Penelope Fillon, dans le cadre d’un emploi qui s’avèrerait fictif, ses lieutenants sont tous sur le pont pour tenter, tant bien que mal, de défendre l’ancien Premier ministre.

Ce dimanche 29 janvier, c’est Gérard Larcher qui s’est lancé, avec un argument pour le moins bancal : celui de l’égalité homme-femme. "Un collaborateur parlementaire – d’ailleurs, c’est un motif de fierté chez nous – en brut en moyenne c’est 3250€ brut pour les femmes et moins de 3000€ pour les hommes. C’est un des rares cas où les femmes sont mieux traitées que  les hommes !" s’amuse le président du Sénat. Dans le studio d’Itélé-Europe1-Les Echos, pourtant, les sourires se crispent. Sur les réseaux sociaux, l’argument loin de faire mouche, provoque également la colère des internautes.

Le clan François Fillon à la peine pour prendre sa défense

Gérard Larcher poursuit encore et argue que "on a dit un peu n’importe quoi, notamment en ce qui concerne la rémunération de la femme de François Fillon". Un argument repris par le candidat lui-même dans les colonnes du JDD ce matin. "Les niveaux de rémunération évoqués sont faux. On mélange le brut et le net", expliquait-il.

Ce matin encore, c’est Eric Ciotti qui peinait à justifier la nouvelle affaire qui frappe François Fillon. D’après Mediapart, l’ancien Premier ministre aurait indûment perçu quelques 21 000€ du Sénat, initialement prévu pour rémunérer ses assistants lorsqu’il était sénateur, entre 2005 et 2007. Contacté par France Info, le député des Alpes-Maritimes argue que "ça ne concerne pas directement François Fillon mais tous les sénateurs qui étaient en fonction à l’époque". Eric Ciotti juge quant à lui que le candidat de la droite est victime de son succès… comme un certain Nicolas Sarkozy. "Auparavant, la cible c’était Nicolas Sarkozy, désormais la cible de ce tribunal politico-médiatique, c’est François Fillon, sans doute parce qu’il est présenté comme le favori de cette élection présidentielle". 

 

Gérard Larcher
L'argument délirant de Gérard Larcher pour défendre Penelope Fillon / ©capture écran Itélé
Ajouter un commentaire