Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
WTF

Front national : Florian Philippot bouté hors de Sciences Po par des étudiants mécontents

Le vice-président du Front national devait tenir un débat au Grand Oral de Sciences Po ce mardi soir. Face à une forte mobilisation des étudiants qui ont protesté contre sa venue, la direction a finalement annulée sa venue. Sur Twitter, Florian Philippot déplore la ‘’victoire’’ des ‘’fascistes’’.

Florian Philippot devait se rendre à l’université de Sciences Po Paris à l’occasion de son Grand Oral. Le vice-président du FN devait s’entretenir avec Matthias Fekl, le secrétaire d’État chargé du Commerce Extérieur. Manque de bol, les étudiants de Sciences Po Paris n’ont pas vraiment apprécié de voir débarquer dans leur école le cadre frontiste. Ils s’y sont même carrément opposés.Plusieurs groupes d’étudiants ont appelés à manifester dans les locaux de l’école afin de bloquer l’entrée des locaux. Au son de ‘’Tout le monde déteste le FN !’’, les étudiants particulièrement motivés ont réussi à faire flancher la direction qui a finalement annulée la visite de Florian Philippot. Sur Twitter, le vice-président frontiste fustige cette contestation. ‘’L’association contrainte d’annuler ma venue à Sciences Po. La direction de l’école a une nouvelle fois failli. Et les fascistes ont gagné’’, écrit-il.

À Sciences Po, entre ‘’consternation’’ et fierté

‘’Je suis consterné. Considérer que Sciences Po sera le seul endroit en France où le Front national n’a pas le droit de citer, où on ne peut pas débattre avec le Front national alors que ce même FN arrive en tête des élections, ce même FN est le premier parti chez les jeunes (…) ça me paraît consternant’’, a déploré Benjamin Duhamel, organisateur du Grand Oral. S’il assure respecter ‘’profondément’’ ‘’la cause anti fasciste, anti xénophobie, anti racistes, contre l’antisémitisme’’ mais regrette que l’annulation soit ‘’totalement contre-productive’’. ‘’Les premiers à se féliciter de cette annulation seront les élus, les militants Front national qui encore une fois pourront montrer que Sciences Po ne veut pas les accueillir et pourront donner l’impression que l’élite les bâillonne’’.

Au contraire, les étudiants de Sciences Po impliqués dans la contestation se félicite d’être parvenu à interdire la visite de Florian Philippot. ‘’Le message qu’on voulait faire passer c’est que le FN on n’en veut pas dans nos facs. Pour nous c’est aberrant que Florian Philippot soit invité ici avec les messages racistes, sexistes, islamophobes, homophobes qu’il véhicule’’, explique Gaëlle sur le Twitter de l’EDJ Sciences Po. ‘’Le FN passe tous les jours à la télé, pour une fois on a réussi à interdire un de ces débats’’, renchéri Arthur. Les étudiants ont prévenus : ‘’On recommence, si le FN revient’’. 

Blocus contre la venue de Philippot à Sciences-po : "On recommence, si le FN revient". pic.twitter.com/zkMgj7YlXg

Quand Florian Philippot révèle qu’il parlait à
Florian Philippot persona non grata à Sciences Po, il crie à la ''victoire'' des ''fascistes'' / ©maxppp
Ajouter un commentaire