Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Guy Bedos insulte Marine Le Pen, l’humoriste persiste et signe à l’audience

Poursuivi par Marine Le Pen qu’il a accusé de « faire la campagne d’Hitler », Guy Bedos a assumé ses propos devant le tribunal correctionnel de Paris où l’humoriste était jugé jeudi 7 juillet comme le rapporte l’AFP.

Jusqu’au-boutiste. "Je persiste et signe sur ce que j’ai dit". Guy Bedos a assumé jeudi 7 juillet d’avoir accusé Marine Le Pen de "faire la campagne d’Hitler" devant le tribunal correctionnel de Paris où l’humoriste était poursuivi pour "injure" par la présidente du FN. L’humoriste était assigné, avec le directeur de la publication du Figaro, pour une interview réalisée en décembre 2013 en marge d’un gala contre le racisme et en soutien à l’ex-ministre Christiane Taubira. Interrogé par un journaliste du Figaro, Guy Bedos avait mis en cause la présidente du FN dans la montée de la haine raciste en France. "Madame Le Pen (…) fait la campagne d’Hitler", avait déclaré l’humoriste. "Elle a simplement remplacé les juifs par les Arabes et les nègres" continuait-il. 

Guy Bedos compare Marine Le Pen à Hitler

Ce jeudi 7 juillet, devant la présidente du tribunal, Guy Bedos a justifié ses propos expliquant que la lutte contre le racisme était "une obsession" pour lui depuis 60 ans, et parle de l’amitié qui le lie à Christiane Taubira, glissant avec ironie que son amie "a un défaut, elle est noire". Sur la mise en cause de Marine Le Pen, l’humoriste dit ne pas l’avoir comparé à Hitler au pouvoir, "je ne dis pas qu’elle s’apprête à ouvrir des camps, ce sont ses propos de campagne que je visais". "Et ce soir-là, je suis sorti de mes gonds" avoue l’écrivain. 

L’humoriste n’est pas tendre avec les élues de droite et d’extrême droite. En février dernier, Guy Bedos retrouvait Nadine Morano devant la chambre correctionnelle de la cour d’appel de Nancy pour le litige qui les oppose. L’élue lorraine accuse le comédien de l’avoir insulté lors d’un spectacle à Toul (Meurthe-et-Moselle) en 2013. En attendant, pour cette affaire, l’avocat de Marine Le Pen réclame 5000 euros de dommages et intérêts. Verdict le 13 octobre. 

Guy Bedos insulte Marine Le Pen, l’humoriste persiste et signe à l’audience
Guy Bedos assume ses propos à l'encontre de Marine Le Pen / ©maxppp
Ajouter un commentaire