Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Henri Guaino : moqué par Jean-Michel Apathie sur le nombre de ses parrainages

Invité de France Info ce 8 décembre, Henri Guaino a confirmé qu’il compte bien être candidat à l’élection présidentielle. Le député des Yvelines a refusé d’indiquer combien de parrainages il a déjà recueillis, s’attirant alors quelques questions moqueuses de la part des journalistes présents en plateau, parmi lesquels Jean-Michel Apathie.

Henri Guaino était de bonne composition ce 8 décembre sur France Info. C’est heureux pour les intervieweurs politiques de la station du groupe Radio France car l’ancienne plume de Nicolas Sarkozy a montré par le passé qu’il pouvait se montrer sanguin.

Interrogé sur l’état d’avancement de sa candidature à l’élection présidentielle, le député des Yvelines a refusé de dire combien de parrainages il a déjà obtenus – il faut 500 signatures d’élus provenant d’au moins 30 départements –, se contentant d’un vague "ça va, ça avance bien."

Rire gêné

Il n’en fallait pas plus pour susciter quelques réactions moqueuses de la part des intervieweurs. "Vous en avez plus de 10, plus de 20, plus de 50 ?" tente d’abord Jean-Michel Apathie. Henri Guaino esquive, mouline du poignet et peine à contenir un rire gêné avant de répondre : "Vous verrez."

Rires étouffés autour de la table. "Moins de 10 ?" relance Jean-Michel Apathie. "Moins de 5 ?", enfonce Gilles Bornstein. Henri Guaino ne se départit pas de sa bonne humeur et proteste sur le ton de la boutade avec un tout simple : "Mais enfin…"

On n’en saura donc pas plus, mais Guaino l’assure, il sera candidat. Selon lui, sa candidature "avance d’autant mieux que les primaires [de la droite, ndlr] sont terminées et que certains se retrouvent orphelins de leur candidat et que beaucoup d’autres commencent à lire le programme de celui qui a été désigné." Henri Guaino fera-t-il taire les mauvaises langues ?

Ce n’est pas la première fois que des journalistes ironisent sur les piètres performances d’un candidat. Déjà lors du 3e débat télévisé de la primaire de la droite et du centre, Jean-Pierre Elkabbach avait moqué la campagne de Bruno Le Maire, s’attirant la réponse acerbe du chantre du « renouveau. » En l’occurrence, le journaliste d’Europe 1 avait vu juste puisque Bruno Le Maire a obtenu à peine 2,4 % des voix, en 5e position parmi les 7 candidats engagés.

Henri Guaino : moqué par Jean-Michel Apathie sur le nombre de ses parrainages
Les intervieweurs politiques de France Info ont ironisé sur le nombre de parrainages d'Henri Guaino en vue de l'élection présidentielle / ©France Info
Ajouter un commentaire