Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
WTF

Jean-Christophe Cambadélis ne regrette pas d’avoir surnommé François Hollande ‘’Pervers pépère’’

Invité sur France Info ce vendredi matin, le premier secrétaire du Parti socialiste est revenu sur le surnom qu’il donnait à François Hollande en 2009. Il assure que c’était ‘’le combat politique de l’époque’’ et ne regrette rien.

Jean-Christophe Cambadélis n’a pas toujours défendu François Hollande avec autant de conviction qu'aujourd'hui. Si le Premier secrétaire du Parti socialiste assure désormais que le président est ‘’la carte maîtresse de la gauche’’, il fût un temps pas si éloigné où il avait tendance à l’affubler de surnoms peu sympathiques. Invité sur France Info ce vendredi matin, il est revenu sur le plus célèbre : ‘’Pervers pépère’’. ‘’À l’époque, ce n’était pas mon candidat’’, se dédouane-t-il. ‘’Aujourd’hui, je dois prendre en compte qu’il est Président de la République’’. Le respect de la fonction imposant bien quelques sacrifices, plus de Pervers pépère à l’horizon. Au contraire, Jean-Christophe Cambadélis considère même ‘’qu’au pouvoir, [François Hollande] s’est magnifié (…) Il a une gravité qu’il n’avait pas auparavant’’. Et s’il reconnaît que le surnom est ‘’un peu méchant’’, il assure ne pas regretter l’expression. ‘’C’était le combat politique de l’époque’’, élude-t-il.

‘’Pervers pépère est de retour’’

C’est un journaliste de Nice Matin, Jeremy Collado, qui a exhumé le savoureux surnom du chef de l’État dans un billet de blog signé Jean-Christophe Cambadélis en 2009. À l’époque, l’actuel premier secrétaire du Parti socialiste est un fervent soutien de Martine Aubry. Dans son billet, il reproche à François Hollande d’avoir voulu créer ‘’le buzz’’ en proposant un rapprochement avec le parti centriste du Modem dans le cadre des élections européennes. ‘’François Hollande cherchait le moyen de revenir (…) Il a décoché la fameuse petite phrase qui permet d’être repéré tout en créant le buzz’’, écrivait-il, assassin. (…) Sacré François Hollande ! Pervers pépère est de retour’’. L’expression, un temps laissée de côté, a été reprise en Une de Libération, dans son édition du 9 septembre. Titrée ‘’Pépère se réveille’’, le quotidien voulait vanter le discours ‘’comme on ne l’attendait plus’’ du Président, salle Wagram, la veille.

 

Jean-Christophe Cambadélis - François Hollande
Jean-Christophe Cambadélis assume le surnom ‘’Pervers pépère’’ donné à François Hollande / ©maxppp
Ajouter un commentaire