Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
WTF

Jean-François Copé et le pain au chocolat à "10 ou 15 centimes": il veut faire attention à sa ligne

Nouveau couac pour le candidat de la droite décomplexée. Interrogé lors des Lundis de la primaire sur Europe 1 ce 24 octobre, Jean-François Copé a estimé que le prix d’un pain au chocolat se situait "aux alentours de 10 à 15 centimes d’euro". Une bourde que le candidat de la primaire de la droite et du centre a justifié sur Twitter en indiquant qu’il faisait attention à sa ligne.

Calories. Le pain au chocolat et Jean-François Copé, c’est une longue histoire qui continue encore aujourd’hui. Sur Europe 1, ce lundi 24 octobre, un auditeur a interrogé le député-maire de Meaux sur le prix d’un pain au chocolat. "Ça me fait plaisir car si on ne m’avait pas parlé de pain au chocolat, je l’aurais fait moi-même", répond le candidat de la primaire de la droite et du centre. "Je n’en ai aucune idée, ça dépend des tailles, cela doit être aux alentours de 10 ou 15 centimes d’euro", avance-t-il. Alors que Thomas Sotto l’informe du prix réel de la viennoiserie, entre 1 euro et 1,15 euro, Jean-François Copé avoue "qu’il n’en achète pas souvent car il faut faire attention et les pains au chocolat sont un peu caloriques". 

Jean-François Copé fait attention à sa ligne

Le député LR préfère faire dévier le débat sur l’appellation "chocolatine" qui est utilisée dans certaines régions pour désigner le pain au chocolat avant de faire amende honorable dans la "Social Room" d’Europe 1. "J’ai répondu très vite, je l’assume !", déclare-t-il. L’ancien ministre du budget  s’est défendu dans la foulée sur Twitter en postant une photo de fruits et légumes. "J’avoue être très soucieux de ma ligne… Donc pour dire vrai j’ai arrêté les ‘chocolatines’ depuis longtemps !", écrit-il.

L’anecdote des pains au chocolat poursuit Jean-François Copé depuis 2012. A l’époque, le candidat de la droite décomplexée dénonçait "la pression de certains extrémistes musulmans" en racontant le cas d’un jeune garçon qui s’était "fait arracher son pain au chocolat par des voyous au motif qu’on ne mange pas au ramadan". 

Jean-François Copé et le pain au chocolat à
Jean-François Copé estime le prix d’un pain au chocolat entre 10 à 15 centime d’euro et se défend de faire attention à sa ligne / ©maxppp
Ajouter un commentaire