Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

L’incroyable interview d’Henry de Lesquen, promoteur du « racisme positif »

Le président de Radio Courtoisie Henry de Lesquen a été interviewé par le comédien et réalisateur Lucien Jean-Baptiste dans le cadre du documentaire « Pourquoi nous détestent-ils, nous les Noirs ? » Raciste revendiqué et candidat déclaré à l’élection présidentielle, Henry de Lesquen explique pourquoi il veut interdire la « musique nègre » et défend le concept de « racisme positif ».

On ne pourra pas dire qu’Henry de Lesquen n’annonce pas la couleur. Promoteur d’un « racisme positif » et décomplexé, le président de Radio Courtoisie et du Parti national libéral (PNL) s’est prêté au jeu de l’interview dans le cadre du documentaire Pourquoi nous détestent-ils, nous les Noirs ? réalisé par le martiniquais Lucien Jean-Baptiste qui sera diffusé le 3 octobre sur Planète+ et dont les premiers extraits ont été rendus publics ce 30 septembre.

« Musique nègre »

Interrogé sur sa volonté d’interdire la « musique nègre » en France, Henry de Lesquen la définit comme « l’expression de l’âme des populations de race congoïde » et « très chargée de sexualité. »  L’homme, qui a annoncé son intention de se présenter à l’élection présidentielle de 2017 et a tenté de concourir à la primaire de la droite et du centre, se défend de toute haine, un sentiment qu’il prétend ignorer. Au contraire, il assure le plus simplement du monde qu’il existe un « racisme positif » reposant sur la « conscience raciale. »

Pas de « sang congoïde »

L’échange, surréaliste, se poursuit et l’on apprend qu’Henry de Lesquen s’il est principalement d’origine bretonne, a tout de même une grand-mère qui « était de nationalité guatémaltèque. » Le vicomte garantit en revanche, et sans rire, n’avoir aucun « sang congoïde » dans les veines.

Mais Henry de Lesquen n’est pas un tendre. Et si Lucien Jean-Baptiste préfère en rire, l’entretien se termine tout de même par l’évocation d’un point central du programme politique du PNL : la réémigration des « populations non assimilées. » Vraiment, Henry de Lesquen ne cache rien.

L’incroyable interview d’Henry de Lesquen, promoteur du « racisme positif »
Raciste décomplexé, Henry de Lesquen explique pourquoi il veut interdire la "musique nègre" / ©Planète+
Ajouter un commentaire