Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Michèle Alliot-Marie épinglée pour avoir utilisé de faux militants sur son site de campagne

Sur son tout frais site de campagne, Michèle Alliot-Marie présente une bande de jeunes militants souriants pour illustrer ses ‘’Jeunes avec Michèle’’. Sauf que la photo utilisée représente en réalité des militants chiliens, pas du tout concernés par sa candidature.

Serait-ce la semaine des couacs ? Après Bruno Le Roux, épinglé pour avoir largement gonflé son CV avec de prétendues études à HEC, c’est au tour de Michèle Alliot-Marie de se retrouver pointée du doigt. La désormais candidate à l’élection présidentielle, décidée à affronter François Fillon en mai 2017, vient de lancer son propre site internet alliot-marie2017.fr. Comme tout bon candidat qui se respecte, Michèle Alliot-Marie a pris soin de constituer une équipe de ‘’jeunes’’ pour la soutenir, censé démontrer qu’elle peut, elle aussi, comprendre la jeunesse.

Problème, pour illustrer ces ‘’Jeunes avec Michèle’’, le petit nom du comité de soutien jeunesse de la candidate, l’équipe de Michèle Alliot-Marie a choisi une photo représentant… des militants chiliens. Repéré par un internaute attentif, le cliché est en réalité issu d’une manifestation d’avril 2015 au Chili et publié sur le site de partage de photographies, Flickr.

Les "jeunes avec Michèle Alliot-Marie" sont des manifestants chiliens qui défilaient en avril 2015. https://t.co/2BIfwLuKLy pic.twitter.com/axbPOP4fxY

Michèle Alliot-Marie change d’image… et se refait épinglée

Grillée, l’équipe de Michèle Alliot-Marie s’est empressée de remplacer la photo des jeunes militants chiliens par une autre photographie de jeunes gens. Mais c’était sans compter la vivacité du même internaute qui a d’emblée remarqué que la nouvelle photo était, elle, issue de la banque d’images américaines Shutterstock. Encore loupé.

Les " jeunes avec @malliotmarie " étaient hier chiliens. Ce sont désormais quatre étudiants sortis de Shutterstock. https://t.co/D5t8B7KqLt pic.twitter.com/ghfByTvEuN

Mais que ‘’MAM’’ se rassure, ce n’est pas la première fois qu’un candidat à la fonction suprême se fait griller pour avoir utilisé de faux soutiens afin de faire croire à sa grande popularité. En avril dernier, au lancement de son mouvement En Marche ! Emmanuel Macron avait publié un clip rassemblant une bien belle brochette de citoyens de tous âges, prétendument acquise à sa cause. Sauf que, comme l’avait reperé Le Petit Journal, devenu Quotidien, les mêmes images avaient déjà été utilisées par… Bernie Sanders. Tandis que d’autres n’étaient, en fait, que des images libres de droit, disponible dans une banque d’image en ligne. Voilà voilà.

 

Michèle Alliot-Marie
À défaut de jeunes militants, Michèle Alliot-Marie utilise des photos libres de droit... à deux reprises / ©maxppp
Ajouter un commentaire