Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Nicolas Sarkozy et sa "double ration de frites" : la classe politique réagit

En meeting hier dans son fief des Hauts-de-Seine, Nicolas Sarkozy s’est opposé aux menus de substitution et propose pour ceux qui ne mangent pas de porc "une double ration de frites". Une déclaration vivement critiquée par la classe politique.

En meeting lundi soir dans les Hauts-de-Seine, Nicolas Sarkozy est revenu sur la question des menus de substitution dans les cantines scolaires. Il semble avoir une solution toute trouvée pour les enfants qui ne mangent pas de porc : ils auront droit à une double ration de frites. Une position qui a rapidement été critiquée par ses adversaires. Sur LCI, ce mardi matin, Benoist Apparu, proche d’Alain Juppé ironise: "Je ne suis pas sûr que la République se définisse par des tranches de jambon, pour ce qui me concerne. Et je ne suis pas sûr non plus que ce sujet-là soit à la hauteur de la présidentielle, et encore moins la façon dont on le traite."

Les critiques contre la proposition de Nicolas Sarkozy s’enchaînent

Bruno Le Maire a également  vivement réagit ce matin au micro d’RMC : "Moi je vois qu'il y a un débat aujourd'hui sur "frites et jambon", la "double ration de frites", là. Bon euh... Franchement. Petite phrase, puisqu'on parle de "double-ration de frites", que je trouve indigeste. Indigeste pour un ancien président de la République." Le député de l’Eure a ajouté, passablement énervé au sujet de Nicolas Sarkozy :"C'est le champion pour créer des problèmes là où y'en a pas. Vraiment. Permettez-moi de faire part de ma colère. Quand je vois la situation de notre pays (...) nous la droite on va mettre sur la table des faux problèmes ?" Les propos de Nicolas Sarkozy ont également fait réagir sur Twitter. Europe Ecologie les Verts a condamné une solution de substitution qui méprise la santé des enfants. Les socialistes ont également pris par au débat. Benoit Hamon a raillé la proposition de Nicolas Sarkozy en déclarant à son sujet : "Voici le personnage à qui il ne faut pas confier vos enfants pour les leçons de laïcité et de nutrition."

 

Nicolas Sarkozy et sa
Les politiques critiquent sévèrement la dernière proposition de Nicolas Sarkozy / ©maxppp
Ajouter un commentaire