Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
WTF

Nicolas Sarkozy : son équipe utilise une application de collecte d’informations qui fait polémique

Prêt à tout pour gagner la bataille ? En tout cas Nicolas Sarkozy s’en donne les moyens en se dotant des outils numériques dernier cri quitte à faire polémique avec une application de collecte d’informations publiques baptisée Knockin. Une information révélée ce vendredi 2 septembre par RMC.

Campagne 2.0. Le numérique est au cœur de la campagne présidentielle de 2017. Tous les politiques l’ont bien compris entre un Bruno Le Maire adepte de Tinder (une appli de rencontres) et un François Hollande présent sur Snapachat depuis novembre. Pour mener à bien sa campagne dans la course à la primaire de la droite et du centre, Nicolas Sarkozy va plus loin. Comme le révèle RMC ce vendredi 2 septembre, l’ancien chef de l’Etat et son équipe viennent de lancer une application au fonctionnement polémique. Knockin comme elle se nomme (frapper à la porte en anglais) permet de faire du porte-à-porte ciblé sur les sympathisants de droite.  Comme l’explique RMC, si une personne like la page Facebook de Nicolas Sarkozy ou une de ses publications sur Twitter, l’appli déduit que cette personne est une sympathisante de droite et va récupérer toutes les données publiques la concernant.  Knockin va fouiller sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Linkedin,…) mais aussi sur les listes électorales pour trouver les adresses des personnes. Ne reste plus ensuite qu’aux sarkoystes d’aller frapper à leurs portes et de vanter les mérites de leur candidat.

Knockin recoupe des données publiques personnelles 

Interviewé par RMC, le créateur de l’application, Paul Hatte, refuse de parler de fichage. "L’objectif n’est ni de faire peur, ni d’inquiéter mais vraiment d’aller apporter le message qui intéresse la personne quand on la rencontre" indique-t-il. En attdendant, RMC rapporte que Knockin "inquiète les associations de protection des données personnelles pour qui il y a intrusion dans la vie privée".  Mais cette collecte de données 2.0 est-elle légale ? Réponse d’ici la fin du mois de septembre quand la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) aura rendu ses recommandations. 

Nicolas Sarkozy : son équipe utilise une application de collecte d’informations qui fait polémique
RMC révèle sur les Sarkozystes utilisent une appli qui collecte des données publiques pour faire une campagne ciblée / ©maxppp
Ajouter un commentaire