WTF

Nicolas Sarkozy surpris par la police en contre-sens à vélo dans les rues de Saint-Tropez

En vacances depuis sa défaite à la primaire de la droite et du centre, Nicolas Sarkozy a été surpris en train de circuler en sens interdit à vélo dans les rues de Saint-Tropez. L’ancien chef de l’État n’a pas été sanctionné.

Simple citoyen. Être ancien président de la République ne dispense pas de respecter le code de la route. Nicolas Sarkozy en a fait l’expérience le 31 décembre dernier alors qu’il circulait à vélo dans les rues de Saint-Tropez, comme le rapporte Nice-Matin.

Le 3e homme de la primaire de la droite et du centre, grand amateur de petite reine, a été surpris par la police alors qu’il empruntait une rue en sens interdit lors de l’une de ses habituelles sorties à vélo depuis le Cap Nègre, où il réside. Arrivé sur le Vieux Port de Saint-Tropez, il a en effet été aperçu en train de remonter le quai Gabriel-Péri à contresens.

Nicolas Sarkozy n'a pas fait d'histoire

Un policier municipal en faction qui avait remarqué l’infraction s'adresse alors à l’ancien président. "Je ne sais pas comment il a pu arriver jusque-là... Je lui ai demandé de façon courtoise de descendre de son vélo et de continuer à pied, ne serait-ce que pour des questions de sécurité. Il m’a répondu qu’il n’y avait aucun souci et il s’est exécuté", rapporte-t-il, cité par Nice-Matin.

Le fonctionnaire savait à qui il avait affaire : "Je l’avais très bien reconnu car je l’ai déjà croisé en civil sur le port un été. Je l’ai arrêté à titre informatif sans idée de PV, comme je l’aurais fait pour n’importe quel autre cycliste. Il n’y a pas eu de traitement de faveur." Nicolas Sarkozy n’a d’ailleurs fait aucune histoire, et s’est montré "très aimable" selon le policier.

Nicolas Sarkozy surpris par la police en contre-sens à vélo dans les rues de Saint-Tropez
Nicolas Sarkozy circulait à contresens sur son vélo dans une rue de Saint-Tropez / ©DR/Christian Criado
Ajouter un commentaire