Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
WTF

Paris veut profiter des JO pour développer la baignade en eau vive

Anne Hidalgo a défendu devant la commission de la culture du Sénat le développement de la baignade en eau vive à Paris et en Île-de-France. Le projet s’inscrit dans le cadre de la candidature de Paris à l’organisation des Jeux olympiques de 2024.

Rien n’est trop beau pour plaire au CIO. Dans la course à l’organisation des Jeux olympiques de 2024, Paris espère cette fois décrocher la timbale et faire oublier l’échec retentissant des JO 2012 qui étaient revenus à Londres alors que Paris faisait figure de grandissime favori.

Plus question, donc, pour la capitale de laisser passer sa chance. Pour mettre toutes les chances de son côté, la maire de la ville Anne Hidalgo se montre particulièrement à l’écoute des demandes du Comité international olympique. Dans son dossier de candidature, Paris prévoit notamment d’organiser les épreuves de natation du triathlon au pied de la tour Eiffel. L’idée plaît au CIO, mais l’instance a suggéré à la ville d’effectuer un travail durable sur la qualité des eaux.

Qualité de l'eau

Paris en profitera pour améliorer la qualité de l’eau sur un plus grand nombre de sites. « Nous avons engagé avec l’État un travail sur la qualité de l’eau de baignade, pas simplement sur la Seine, la Marne est aussi concernée », a ainsi déclaré ce 21 septembre Anne Hidalgo devant la commission de la culture du Sénat. Une dizaine de sites, aussi bien dans Paris intramuros qu’en d’autres endroits sur la Seine et la Marne devraient ainsi être pérennisés après les Jeux.

L’idée de développer la baignade en eau vive à Paris n’est pas neuve. Elle a connu une première application cet été avec l’organisation d’une course de natation dans le bassin de la Villette. Un événement qui reste toutefois l’exception car se baigner dans la Seine ou les canaux parisiens est habituellement interdit, et passible d’une amende.

Face à Los Angeles et Budapest, Paris a de bonnes chances de remporter l’organisation des Jeux olympiques de 2024. Initialement candidate, la ville de Rome devrait officialiser très prochainement son retrait. Le CIO communiquera le nom de la ville-hôte le 13 septembre 2017.

Paris veut profiter des JO pour développer la baignade en eau vive
Anne Hidalgo va développer la baignade en eau vive à Paris / ©maxppp
Ajouter un commentaire