Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Pour Florian Philippot, le Front national est féministe (et pourquoi c’est faux)

Alors que les femmes sont appelées à cesser le travail à 16h38 pour protester contre les inégalités salariales, Florian Philippot assure tout son soutien au mouvement sur France 2 ce lundi. Selon lui, le Front national est un mouvement féministe et il défend ardemment les conditions de vie des femmes. Problème, tout pousse à croire le contraire.

Ce lundi 7 novembre, les femmes françaises sont appelées à quitter le travail à 16h34. Pourquoi ? Pour protester contre les inégalités salariales entre les hommes et les femmes qui ont encore la dent dure en 2016. Aujourd’hui en France, les femmes sont en moyenne payées 15.1% de moins que les hommes, à poste égal. À partir de ce jour et cette heure précise, les femmes travaillent pour rien jusqu’à la fin de l’année. L’appel à l’arrêt du travail, porté par le collectif féministe Les Glorieuses, prend exemple sur celui des islandaises, qui s’étaient arrêtées de travailler en masse le 24 octobre dernier à 14h38.

Ce lundi, sur les matinales d’info télé et radio, tous les hommes politiques sont unanimes, même ceux qui ont appris l’existence de ce mouvement au moment de la question : il faut soutenir les femmes et les inégalités salariales sont intolérables. Sur France 2 ce matin, même Florian Philippot se fait défenseur de la cause des femmes. Pour le vice-président du parti frontiste ‘’Oui, c’est un mouvement féministe le Front national et il défend les droits des femmes, au bon sens du terme’’. Il y aurait donc un mauvais sens du terme.

Pour Florian Philippot, le FN défend les femmes ‘’face aux pressions du fondamentalisme islamique (…) on a le droit de se vêtir comme on le souhaite et de se mouvoir comme on le souhaite et il défend l’égalité homme-femme face au travail, face aux conditions de travail’’.

Un peu de Fact-checking

Problème, comme le rappelle à juste titre Caroline Roux, le Front national a voté contre toutes les lois censées garantir plus d’égalités pour les femmes. Loi contre l’égalité réelle entre les hommes et les femmes ? Contre. Loi sur le harcèlement sexuel ? Contre. Loi pour l’abolition du système prostitutionnel ? Contre, toujours. Mais pour Florian Philippot, l’explication est toute trouvée. ‘’Ce ne sont pas des lois qui améliorent du tout la condition des femmes. Attention aux enfumages dans ce domaine-là’’, ajoute-t-il encore sûr de lui.

Les exemples sont légion pour démonter les discours féminisant du FN. Des sites ont même été créés pour l’occasion. Mais le Front national ne s’arrête pas qu’au non-vote des lois. Il encourage aussi très nettement les femmes à… rester chez elle pour s’occuper de leurs enfants. ’’Ça aurait l’avantage de donner une meilleure éducation à nos enfants et de sécuriser nos rues parce qu’ils ne traîneraient pas’’ dehors, explique sans sourciller Dominique Martin, eurodéputé FN.

C’est encore le Front national, et Marine Le Pen elle-même qui dénonçait de prétendus ‘’avortements de confort’’ de femmes allant avorter comme on va faire ses courses. C’est encore Marion Maréchal-Le Pen qui avait promis lors de sa campagne pour les régionales de supprimer les subventions du planning familial parce que ‘’ce sont des associations politisées qui véhiculent une banalisation de l’avortement’’. Pour autant, le FN ne se prive pas davantage de taper sur le dos des mères célibataires, notamment accusées, de par leur ‘’situation économique précaire’’, de provoquer des troubles psychiques chez leurs enfants.

‘’Une récupération à des fins politiques’’, s’étrangle Claire Serre-Combe, porte-parole du collectif Osez le féminisme. Finalement, le Front national est féministe, tant qu’il lui permet de grappiller des voix et/ou d’instrumentaliser la liberté des femmes pour taper sur d’autres minorités : contre le port du voile, il faut ‘’libérer la femme du fondamentalisme islamique’’ et contre les agressions sexuelles il faut ‘’expulser les immigrés’’. Pratique. Mais pas féministe.

Florian Philippot
Pour Florian Philippot, le Front national est féministe (et pourquoi c’est faux) / ©maxppp
Ajouter un commentaire