Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
WTF

Présidentielle 2017 : Benoist Apparu rit jaune quand on lui passe une vidéo où il pourfendait François Fillon

Invité de France Info ce 22 décembre, Benoist Apparu a été mis en face de ses contradictions par ses intervieweurs. Alors qu’il pourfendait la volonté de François Fillon de supprimer 500 000 postes de fonctionnaires quand il était porte-parole d’Alain Juppé, le député-maire de Châlons-en-Champagne défend maintenant la proposition. Non sans difficultés.

En politique il faut savoir faire preuve de souplesse. Une qualité que possède incontestablement Benoist Apparu. Invité de France Info ce 22 décembre, le porte-parole de François Fillon dans la campagne pour l’élection présidentielle – et ancien porte-parole d’Alain Juppé pendant la primaire de la droite et du centre – se livre depuis plusieurs jours à un exercice de grand écart qui ne manque pas d’amuser les commentateurs.

Revirement

Ainsi les intervieweurs politiques de France Info n’ont pas manqué de souligner la capacité d’adaptation du député-maire de Châlons-en-Champagne en lui diffusant deux extraits d’interviews : dans le premier, alors porte-parole d’Alain Juppé, il pourfend l’une des propositions phares de François Fillon de supprimer 500 000 postes de fonctionnaires, affirmant que "ce n’est pas possible." Dans le deuxième, alors devenu porte-parole du vainqueur de la primaire, ce même François Fillon, il adapte son discours et avale au passage son chapeau : "Je crois que c’est difficile à faire, mais je crois que c’est possible."

"Alors c’est impossible ou c’est possible ?" le relance un journaliste, hilare. Gêné, Benoist Apparu répond d’un rire franc et sonore… avant de reprendre son sérieux et de souligner que si le projet de François Fillon a bel et bien une "matrice", il connaîtra néanmoins des "évolutions". "On passe d’un projet très programmatique à un projet présidentiel, il va y avoir un certain nombre d’évolutions, des ajustements, des précisions." Au point de revenir sur la suppression annoncée des 500 000 emplois publics ? Cela ne déplairait sans doute pas à Benoist Apparu.

Présidentielle 2017 : Benoist Apparu contraint de faire le grand écart, il préfère en rire
Ancien porte-parole d'Alain Juppé, Benoist Apparu défend maintenant le projet présidentiel de François Fillon / ©France Info
Ajouter un commentaire